Municipales à Lille : la liste "Décidez pour Lille", soutenue par La France Insoumise, ne fusionnera pas au second tour

La liste emmenée par Julien Poix, quatrième à l'issue du premier tour, a annoncé qu'elle ne souhaitait pas se rallier à un autre groupe en vue du second tour, le 28 juin prochain.
Fin de partie pour le collectif Décidez pour Lille.
Fin de partie pour le collectif Décidez pour Lille. © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Avec 8,9% des suffrages récoltés le 15 mars dernier, le collectif Décidez pour Lille ne pouvait pas se maintenir au second tour. En revanche, il pouvait se rallier à une des trois listes ayant dépassé les 10% de votes. Mais ni la liste PS de Martine Aubry, ni les écologistes de Stéphane Baly et encore moins les macronistes de Violette Spillebout n'ont trouvé grâce à leurs yeux. 
 
Dimanche 31 mai, la tête de liste Julien Poix a annoncé dans un communiqué "que les conditions politiques ne sont pas réunies pour participer à une quelconque fusion de liste", en vue du second tour le 28 juin prochain. 
 
Cette décision intervient alors les verts et les socialistes ont annoncé quelques heures plus tôt qu'ils ne fusionneraient pas au second tour. Violette Spillebout (LREM), qui avait proposé un rapprochement à Stéphane Baly (EELV), n'a pas non plus obtenu d'accord. 
 
Le 28 juin, les Lillois pourront donc voter pour la liste de Martine Aubry (29,8% des suffrages au premier tour), celle de Stéphane Baly (24,5%) ou celle de Violette Spillebout (17,5%). 
 

"Entre la lutte des places et l’avenir en commun, nous avons choisi"


Le titre du communiqué de la liste des insoumis a le mérite d'être clair : "Entre la lutte des places et l’avenir en commun, nous avons choisi". Julien Poix et son équipe entendant pour autant "rester un acteur du débat municipal jusqu’au second tour mais également au-delà". 

Dans le communiqué, ils détaillent un certains nombre d'idées de leur programme sur lesquelles ils souhaitent que les trois candidats encore en lice s'expriment désormais. Parmi elles la mise en place du RIC, du vote de confiance à mi mandat, l'arrêt de la constuction de bureaux dans la ville ou la création d'un parc sur la friche de Saint-Sauveur. 
 
"Nous continuons à demander à ce que les listes conduites par Stéphane BALY et Martine AUBRY se positionnent publiquement sur les point importants de notre programme", conclut Julien Poix.

Il prendra la parole avant le second tour pour détailler les prises de position des deux candidats, ne faisant pas cas de la concurrente macroniste : "Nous le disons donc haut et fort : pas une voix ne doit aller à Mme. SPILLEBOUT !", martèle-t-il un peu plus haut. 

Le collectif Décidez pour Lille a remercié les "3 512 citoyen·ne·s qui ont fait le choix de la cohérence, de l’indépendance et de la solidarité lors du premier tour de des élections municipales à Lille", dans son annonce, alors que la course au Beffroi s'arrête aujourd'hui pour les insoumis lillois. 




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections