Nord : les salariés de Castorama manifestent contre la délocalisation de services en Pologne

Les salariés de Castorama manifestent une nouvelle fois ce mardi contre la suppression de plus de 400 postes et la délocalisation des services comptables et financiers en Pologne.

Ce mardi matin, devant un des magasins du groupe à Englos, une trentaine de salariés de Castorama ont interpelé les clients. Pour eux, les mesures du plan social envisagées par leur direction sont largement insuffisantes.

« On propose à des gens qui ont 40 ans d’ancienneté dans l’entreprise des primes supplémentaires, c’est indécent », s’insurge Jean-Paul Gathier, délégué syndical centrale FO.

400 postes supprimés

Plus de 400 postes vont être supprimés au total chez Castorama et Brico Dépôt, deux enseignes qui appartiennent aujourd’hui au groupe britannique Kingfisher.

Les services financiers et comptables de l’entreprise seront délocalisés en Pologne.

La comptabilité, dont le siège social se trouve à Templemars, dans le Nord, sera parmi les services les plus touchés. Une soixantaine de temps-plein au total devraient être supprimés.

« Tout le monde est présent, on est très soudés, assure Elodie Demulier, comptable. C’est l’avantage qu’on a, la compta à Casto c’est aussi une famille et on va perdre tout ça. »

Une manifestation qui en annonce d'autres : « On va monter crescendo jusqu’à ce que l’entreprise nous écoute », prévient Nicolas Euzenot, délégué syndical CGT.

Prochain rendez-vous le 22 mars.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité