Castorama et Brico-Dépot : plus de 400 suppressions de postes, dont 63 au siège de Templemars

Illustration. / © MAXPPP
Illustration. / © MAXPPP

Le groupe Kingsfisher a présenté ce mardi matin aux syndicats leur plan de réduction de postes. Plus de 400 emplois vont être supprimés en France, dont 66 au siège de Templemars en raison de la délocalisation des activités comptables en Pologne. Les magasins de la région sont également touchés. 

Par Jeanne Blanquart

Les syndicats craignaient une hémorragie, suite à l'annonce, mi-novembre, de la délocalisation des services comptables de Kingfisher en Pologne. Ce mardi matin, les représentants du groupe sont revenus en détails sur le nombre de postes supprimés au sein des enseignes Castorama et Brico-Dépot. 

63 postes du service comptabilité du siège de Castorama, à Templemars, vont être supprimés, d'après un représentant syndical qui a assisté à la réunion qui se tenait ce matin à Lesquin. Au moins un comptable par magasin sera également licencié dans la région, sachant que certains grands magasins comptent plusieurs postes de ce type. 


Plus de 400 postes au niveau national


En tout, 166 postes comptables sont supprimés dans les magasins au niveau national, et 446 postes en tout, d'après les syndicats. Car d'autres services sont touchés par cette restructuration. Les services commercial, logistique et RH sont impactés, de par le regroupement de services entre les deux marques, Castorama et Brico-Dépot. 

Castorama et Brico-Dépot annoncent plus de 400 suppressions de postes


De son côté, la direction avance le chiffre de 409 postes supprimés, dont 321 chez Castorama et 88 chez Brico-Dépot. "Ainsi démarre la phase d’information-consultation concernant la poursuite du déploiement de son programme d’investissements informatiques, la mise en place d’une centrale d’achat unique, des évolutions des métiers du marketing et du commerce, ainsi que la création d’un centre de services partagés en Pologne – le troisième marché de l’entreprise – pour gérer ses activités de transactions financières et comptables", indique la direction de Kingfisher dans un communiqué. 

Pour 125 salariés, une proposition de reclassement dans une autre enseigne du groupe sera proposé, "à conditions d’emplois équivalentes", précise la direction.

Les organisations syndicales poursuivent les discussions pour soumettre une éventuelle mobilisation aux employés du groupe. Le 30 novembre dernier, des employés du siège s'étaient regroupés devant le site de Templemars pour alerter leurs collègues et l'opinion publique. 




A lire aussi

Sur le même sujet

Denier du culte : l'Eglise face à la baisse du nombre de donateurs

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés