Pourquoi fait-il plus doux actuellement à Lille qu'à Marseille : la réponse de Météo France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Pall

Un anticyclone entre Paris et Moscou assure des températures douces et un ciel ensoleillé actuellement sur toute la France. C'est le printemps ! Mais pourquoi fait-il plus chaud à Lille qu'à Marseille ?

Si le réchauffement climatique est bel et bien constaté : les températures moyennes annuelles en 40 ans sur Lille, par exemple, ne font que monter (ainsi que sur les Hauts-de-France de manière générale), il ne s'agit ici pas de cela. 

durée de la vidéo : 22sec
Le printemps 2022 débute à Wissant avec un beau soleil et de la douceur ©France Télévisions

Un anticyclone sur l'Europe, qui s'étend de Paris à Moscou, assure l'absence de dépression sur la zone. Par ailleurs, un léger vent d'est à nord-est (continental), traditionnellement froid et sec en hiver, assure en cette période de fin mars, où le soleil commence à se montrer plus chaud, des températures clémentes. 

"Le soleil chauffe le sol entre Moscou et Paris, notamment en Allemagne, et cet air doux est transporté par le vent faible vers la France. A Marseille, le flux est de sud et la mer Méditerranée est encore fraîche, l'air n'a pas le temps de chauffer avant de rejoindre la ville côtière", explique un prévisionniste de Météo France. CQFD. 

"Actuellement, les maximales de ces derniers 5 jours sont de 18° à 19°, c'est-à-dire dignes des températures d'Aix-en-Provence à la mi-avril", poursuit-il.  

"3e mois de mars le plus sec depuis 100 ans"

Par ailleurs, il est à noter que le mois de mars 2022 est le 3e plus sec depuis 100 ans à Abbeville, où l'on fait des relevés depuis 1922 et le 3e plus sec depuis 1944 à Lille-Lesquin, date des premiers relevés locaux. 

"Normalement, en mars, nous avons 58 mm de pluie à Lille, en mars 2022 : 5 mm. Et à Abbeville 57 mm de pluie en moyenne, cette année 6 mm. Le mois de mars le plus sec étant celui de 1953 avec 2,8 mm d'eau."

Quant aux prévisions, s'il ne doit plus pleuvoir en Hauts-de-France d'ici la fin du mois (assurant les chiffres précédents), les températures devraient baisser à partir de samedi, lentement. Retrouvez les prévisions ici