Marcq-en-Baroeul lance le court-voiturage, une première en France : c'est quoi ?

Le pouce, symbole du courtvoiturage / © France 3
Le pouce, symbole du courtvoiturage / © France 3

Une sorte d'autostop version 2018...

Par Justine Sagot/Jean-Marc Vasco

C'est une petite révolution pour tous les Marcquois : les stations de court-voiturage. Grâce à un simple logo autocollant sur la voiture, un habitant réussit à repérer les usagers qui peuvent l'emmener gratuitement dans un coin dans la ville. "Vous allez où ?". "Je vais jusqu'au tram, vous pouvez me déposer ?"

En quelque sorte, de l'autostop organisé : c'est une première en France. Désormais dans la ville, 25 stations permettent de circuler sur des trajets  courts. Une alternative aux transports en commun pour désengorger la ville, surtout aux heures de pointe. 

"Les gens, souvent, ne prennent pas les transports en commun parce qu'il leur reste systématiquement un kilomètre à pied à faire pour aller à leur lieu de travail", explique Bernard Gérard, maire de Marcq-en-Baroeul. Le premier objectif, c'est d'utiliser moins son véhicule. Le deuxième objectif, c'est de le partager avec ceux qui peuvent en avoir besoin."

Marcq-en-Baroeul lance le courtvoiturage : c'est quoi ?

Une initiative écologique qui séduit déjà certains habitants. Alors si devenir court-voitureur vous tente, un simple autocollant à chercher en mairie est nécessaire. Pour les autostoppeurs, il vous suffit d'attendre patiemment dans les stations.

la vidéo de promotion du court-voiturage publiée par la ville de Marcq-en-Baroeul


 

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus