Un ossement humain remonté de la Sambre lors d'une pêche à l'aimant

Un jeune homme de 19 ans qui pratiquait la pêche à l'aimant a remonté de la Sambre un ossement humain accroché à une plaque d'égout. Des plongeurs ont été dépêchés sur place mais les recherches se sont avérées infructueuses.

La découverte remonte à dimanche 19 mai 2024. Il est environ 16 heures, Enzo, 19 ans, est en train de pêcher à l’aimant sur les bords de la Sambre, derrière l’usine Dembiermont.

"Quand j’ai jeté mon aimant et que je l’ai remonté, j’ai découvert une plaque d’égout sur laquelle une corde était attachée", décrit-il. Corde au bout de laquelle le pêcheur amateur raconte avoir découvert un pull "avec un os dans la manche".

Selon nos informations, l’os d’une vingtaine de centimètres pourrait correspondre à un os humain situé au niveau de l’avant-bras. "J’ai immédiatement trouvé ça louche donc j’ai appelé la police et ils sont arrivés sur place rapidement", poursuit le jeune homme qui souhaite rester anonyme.

Plongeurs sur place

Impossible de mener les recherches dès hier soir alors que le jour commence à tomber. Ce lundi 20 mai 2024 au petit matin, les sapeurs-pompiers plongeurs de Douai et Cambrai sondent la Sambre à la recherche d’un potentiel corps. En vain.

Après plusieurs heures, les investigations s’avèrent infructueuses et l’intervention est levée en début d’après-midi. Stéphane Wilmotte, maire de la commune, était également présent sur les lieux.

S'agit-il d'un suicide ou d'un crime ? Toutes les pistes sont envisagées. L'ossement humain va être analysé dans un laboratoire spécialisé. Contacté, le parquet d'Avesnes-sur-Helpe n'a pour l'heure pas répondu à nos sollicitations.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité