• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Nord : opposés à la limitation à 80 km/h, ils espèrent toujours la voir adaptée en zone rurale

Photo d'illustration. / © MAXPPP
Photo d'illustration. / © MAXPPP

L'abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h, sur les routes secondaires, fait partie des sujets abordés lors du Grand débat national, de quoi susciter l'espoir pour ses opposants.

Par Q.V avec Auberie Perreault

L'année 2018 a été la moins meurtrière de l'histoire sur les routes de France métropolitaine – 3259 morts, 9 de moins qu'en 2017. Selon Édouard Philippe, qui a défendu ce lundi le bilan des décisions prises l'an dernier en matière de sécurité routière, 116 vies ont été épargnées depuis l'abaissement de la vitesse maximale autorisée au 1er janvier. 

 

Il est "légitime" de discuter des 80 km/h

Pourtant, cela n'empêche pas les 80 km/h d'être toujours très contestés, au point d'être en deuxième position des mesures les plus impopulaires du quinquennat Macron (derrière la hausse de la CSG et devant la suppression de l'ISF) et d'être cité parmi les sujets discutés au cours du Grand débat national.
 

Pourtant, s'il a estimé "légitime de discuter du projet", Edouard Philippe "ne voudrai[t] pas que des mesures qui seraient prises viennent dégrader ce chiffre, augmenter à nouveau le nombre d'accidents sur les routes, le nombre de blessés.
 

D'autant plus que plusieurs conseils départementaux ont ont demandé à pouvoir déroger à la limitation de vitesse sur certaines routes, où elle ne paraît pas nécessaire.

Dans le Nord, certains élus y seraient plus que favorables, comme Ghislain François, maire (SE) de Bas-Lieu. "Vous voyez ?" montre-t-il aux abords d'une grande route. Ici, on arrive sur une départementale, grande ligne droite, là, on pourrait le mettre à 90, là ce serait logique !"
 
Nord : opposés à la limitation à 80 km/h, ils ne désespèrent pas de la voir adaptée en zone rurale
Stéphane Denimal, Ambulancier ; Ghislain François, Maire (SE) Bas-Lieu - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Reportage d'Auberie Perreaut et Bertrand Théry. Montage d'Isabelle Lefebvre et infographies de Robin Mompach.

"Il faut aussi adapter, et penser aux concitoyens qui vivent dans nos campagnes et qui passent plusieurs heures sur les routes, tous les jours" ajoute-t-il encore, estimant que l'idée de revenir à 90 km/h sur certaines routes, est "du bon sens qui est en train de revenir".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mon corps, j'en fais vraiment ce que je veux ?

Les + Lus