DOCUMENTAIRE. Découvrez l'incroyable histoire de Mamadou de Roubaix, un destin hors du commun

Comment la découverte d’un vitrail mystérieux a fait renaître une histoire oubliée. Une histoire qui raconte les heures glorieuses de Roubaix, ville aux mille cheminées et aux cent nationalités. "Mamadou de Roubaix", un documentaire inédit, lundi 1er février à 23h05.

Mamadou de Roubaix
Mamadou de Roubaix © François Cauwel / Hikari / France 3 Hauts-de-France

En 2017, Germain Hirselj, régisseur des collections des musées de La Porte du Hainaut, fait une découverte extraordinaire dans une vente aux enchères : un étrange vitrail de 60 cm de hauteur, très coloré, illustré par un jeune homme, de couleur noire, avec en fond un baobab, un lion et le drapeau du Sénégal. Au pied du vitrail, on peut lire ceci : "Au cher Mamadou qui m’a sauvé la vie. Témoignage reconnaissant. Signé : La marquise".

Quelle est l’histoire de cet étrange vitrail désormais exposé au Musée la Piscine de Roubaix ? Qui était cette Marquise, et surtout, qui était Mamadou ?

Mamadou de Roubaix, un documentaire inédit à voir lundi 1er février à 23h05

Mamadou de Roubaix ©Hikari et France 3 Hauts-de-France

Un film de François Cauwel
Une coproduction Hikari et France 3 Hauts-de-France

 

Un destin hors du commun 

Le film de François Cauwel part sur les traces de Mamadou N’Diaye (1909-1985) , un sénégalais qui s’installe à Roubaix dans les années 1930. Découvrez le destin extraordinaire d’un homme né dans un petit village africain, qui fit le tour du monde comme matelotr dans la marine marchande, avant de devenir une figure du Nord, un pionnier de l’immigration africaine. 

Extrait : 

durée de la vidéo: 00 min 34
Mamadou de Roubaix - Extrait


De la boxe à la chiropraxie

Son histoire roubaisienne a commencé sur un ring de boxe. Il fera près de 300 combats, qui le firent voyager jusqu'en Australie et fonder le boxing club colonial de Roubaix en 1941. 

Lors d'un combat, il a une révélation : il blesse son adversaire, qui perd la vue. "Mes mains, se dit-il, ne doivent plus servir à blesser, mais à soigner mes prochains." 

Après la boxe, c’est par son activité de chiropracteur que Mamadou a connu la célébrité : dans son cabinet installé depuis le début des années 1950 dans le quartier ouvrier du Pile à Roubaix, il a soigné et rétabli des milliers de patients parmi lesquels de nombreux belges flamands qui n’hésitaient pas à passer la frontière, parfois par bus entiers, afin de se faire manipuler par Mamadou.

© François Cauwel / Hikari / France 3 Hauts-de-France

 

Deux filles en quête de leur père 

Mamadou a également laissé derrière lui deux filles qu’il n'a pas reconnues et qui tentent aujourd’hui de comprendre leur propre histoire au travers des témoignages de ceux qui ont côtoyé Mamadou. Fil rouge du film, au cours de leur quête de savoir, elles découvrent qui était leur père, au travers des récits et des nombreuses photos et films amateurs qui ont capté l'activité et l'aura du personnage. 

© François Cauwel / Hikari / France 3 Hauts-de-France

 

Teaser : 

 

© François Cauwel / Hikari / France 3 Hauts-de-France

 

Au cher Mamadou qui m’a sauvé la vie. Témoignage reconnaissant.

La marquise

 

Voir/revoir : un reportage de 2017 suite à la découverte du vitrail de Mamadou 

Reportage : On a retrouvé un vitrail à l'effigie de Mamadou N'Diaye, guérisseur et figure historique de Roubaix ©France 3 Hauts-de-France

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société documentaires histoire