Finalement, Roubaix ne deviendra pas capitale française de la culture en 2022

Alors que la candidature de Roubaix pour devenir capitale française de la culture en 2022 suscitait beaucoup d’espoir et d’enthousiasme, la ville n’a pas été retenue parmi les neuf finalistes pour concourir à ce nouveau label. Une déception.

Photo prise en 2017 à la Condition Publique, à Roubaix, d'une peinture murale réalisée par l'artiste portugais Alexandre Farto, alias "Vhils".
Photo prise en 2017 à la Condition Publique, à Roubaix, d'une peinture murale réalisée par l'artiste portugais Alexandre Farto, alias "Vhils". © PHILIPPE HUGUEN / AFP

"On rebondit déjà". C’est par ce bref message que Frédéric Lefebvre, adjoint à la culture à la ville de Roubaix, a annoncé la nouvelle sur les réseau sociaux. Le ministère de la Culture vient d’annoncer la liste des villes finalistes pour devenir capitale française de la culture en 2022, et Roubaix n’en fait pas partie.

Parmi les 29 villes en lice pour décrocher le label, Angoulême, Brest, Laval, le Mans, Metz, Saint-Paul de la Réunion, Sète, Villeurbane et la communauté de communes du Val briard ont été sélectionnées et seront auditionnées dans les prochaines semaines. La ville lauréate sera dévoilée fin mars.

"Merci à tous les acteurs culturels, artistes et Roubaisiens qui, nombreux, ont soutenu la démarche".

Frédéric Lefebvre, adjoint à la culture à la ville de Roubaix

Une déception pour Roubaix

Il y a quelques semaines, nous vous expliquions pourquoi Roubaix avait toutes ses chances de remporter ce concours et de braquer ainsi les projecteurs pendant toute une année sur la richesse culturelle de la ville. Une déception donc.

Toutefois, "la ministre de la Culture a demandé à ses services déconcentrés ainsi qu’à la nouvelle délégation générale à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle d’accompagner les collectivités non retenues dans le développement de leurs projets culturels".

Peut-être donc que toute la programmation cultuelle prévue en 2022 par la ville de Roubaix ne sera pas abandonnée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture