Roubaix : des étudiants de l'école pôle 3D primés aux VES Awards, festival considéré comme les "Oscars de l'animation"

Le court-métrage étudiant Migrants a remporté le prix des meilleurs effets visuels dans un projet étudiant au festival américain du film d'animation VES (Visual Effects Society) Awards, considéré comme le summum du genre. 

Le film a été terminé en septembre 2020. Il n'est pas encore possible de le visionner pour le grand public.
Le film a été terminé en septembre 2020. Il n'est pas encore possible de le visionner pour le grand public. © Ecole pôle 3D

Les étudiants de l'école pôle 3D Digital & Creative School à Roubaix inaugurent, et comment, une connexion Nord-Los Angeles. Chaque année, ceux en 5e année de ce cursus de l'Université catholique de Lille produisent plusieurs courts-métrage qui sanctionnent la fin de leur formation. Cette année, l'un d'entre eux, intitulé Migrants, réalisé par Hugo Caby, Antoine Dupriez, Aubin Kubiak, Lucas Lermytte et Zoé Devise, a tapé dans l'oeil des membres du festival VES Awards, un prestigieux concours récompensant les meilleurs effets spéciaux au cinéma. Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter, Avatar, entre autres, ont été primés dans ce concours au cours des vingt dernières années. 

Dans la nuit du mardi 6 avril au mercredi 7 avril, la cérémonie, en visioconférence, a consacré Migrants dans la catégorie "effets visuels exceptionnels dans un projet étudiant". Il était en compétition avec trois autres projets, dont deux français et un américain. A la suite de l'annonce, "c'était l'euphorie", explique Hugo Caby, un des réalisateurs. "Les autres travaux étaient d'un très haut niveau. Nous supposons que c'est le traitement graphique, plus stylisé que les autres, qui leur a plu". Il raconte la soirée : "nous étions invités pour suivre la cérémonie en direct mais notre intervention était déjà prête. Nous avions enregistré, à la demande de l'organisation, deux vidéos : une en cas de prix, l'autre si nous en avions pas".

C'est la première fois qu'un film du pôle 3D est nommé et primé dans ce concours. "Depuis la création de l'école en 2003, c'est notre plus gros succès", estime Carlos de Carvalho, producteur des films de l'école. 

Migrants | Trailer | 2020 from PÔLE 3D on Vimeo.

Vers une nomination aux Oscars ?

Le court-métrage de huit minutes raconte habilement l'histoire d'un ours polaire en peluche et de son père, obligés de quitter leur territoire pour en rejoindre un autre, plus prospère, dans lequel ils seront mal accueillis. Dans le territoire du Nord Pas-de-Calais, historiquement relié aux migrations, le court-métrage entre forcément en résonance avec des récits vus, connus ou entendus. "Le film n'est pas engagé car il ne propose pas de solution au problème, en revanche, il permet de sensibiliser à ce sujet", explique Hugo Caby, l'un des cinq étudiants à la tête du projet. Ils ont pris la décision de consacrer leur film à ce sujet au moment de la crise de l'Aquarius, en 2018. 

Pour permettre à un jeune public de s'intéresser à ce sujet, sensible, le dessin a été fait pour eux, notamment grâce à la réalisation des ours polaires dans un tissu qui rappelle les peluches. L'animal a été également choisi car il est une des premières victimes du réchauffement climatique. 

Migrants ne s'est pas contenté de séduire aux Etats-Unis puisqu'il a déjà remporté vingt-et-un prix dans plusieurs festivals à travers le monde (Chine, Suède, Italie, Espagne, France) et a été nommé plus de 80 fois. Et ce n'est pas fini. Le court-métrage est encore à l'affiche de plusieurs concours dont deux à Seattle et Cleveland. "Potentiellement, si nous sommes primés là-bas, cela peut donner lieu à un nomination aux Oscars. Ce serait une consécration", termine Hugo Caby.

🏆 PRIX EN FESTIVAL 🏆 Encore une bonne nouvelle pour commencer cette semaine ! 😀 MIGRANTS remporte 2 prix au FIFEM...

Publiée par PÔLE 3D sur Lundi 8 mars 2021

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration cinéma culture