Roubaix : plus de 200 personnes marchent pour soutenir Cloé et alerter sur la dangerosité de l'avenue des Nations-Unies

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lucie Caillieret .

Ce samedi 8 octobre, à Roubaix, des dizaines de personnes ont manifesté leur soutien à Cloé. La jeune femme, âgée de 19 ans, se trouve dans le coma après avoir été percutée par une voiture sur l'avenue des Nations-Unies, dimanche dernier. Aujourd'hui, avec cette marche, ses parents veulent alerter sur la dangerosité de cet axe.

"L'objectif de la marche, c'est de faire une communion des personnes qui ont un lien proche, amical, d'amour avec Chloé. Le but, c'est d'avoir toutes vos pensées vers Cloé (…) ça va lui donner une force supplémentaire pour se réveiller !"

Devant plus de 200 personnes venues manifester leur soutien, le père de Cloé a tenu à prendre la parole, une semaine bientôt après l'accident dont sa fille a été victime.

Dimanche 2 octobre, Cloé, 19 ans, a été percutée par une voiture, alors qu'elle traversait sur un passage piéton. D'abord en fuite, le conducteur a été interpellé deux jours plus tard. Selon les premiers éléments, il conduisait sans permis ni assurance pour son véhicule. 

Victime d'un traumatisme crânien, Cloé est aujourd'hui plongée dans un coma artificiel.

Alerter sur la dangerosité de l'avenue

Avant le départ de la marche, le cortège s'est réuni au square de la rue Saint-Antoine. Les parents de Chloé ont profité de ce temps de parole pour dénoncer la dangerosité de l'artère où Cloé a été blessée grièvement.

"Nous habitons l'avenue des Nations Unies depuis plus de 20 ans (…) J'ai vu de mes propres yeux peut-être des dizaines d'accidents et rien n'a bougé, à part un radar de feu. Rien n'est fait pour ralentir la circulation sur cette avenue. On veut un vrai changement !"

Cloé n'est pas la seule victime. Il y en a eu malheureusement de nombreuses autres avant elle. Cette marche, c'est pour que ça ne se répète pas !

Séverine

Mère de Cloé

L'ensemble des participants a ensuite progressé sur cette avenue des Nations-Unies. Parmi eux, des élus comme Guillaume Delbard, maire de Roubaix ou David Guiraud, député de la France Insoumise.

Symboliquement, la marche s'est terminée par un sit-in avec plusieurs personnes assises par terre. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité