Affaissement d'une carrière souterraine dans une zone commerciale de Seclin, plus de 30 personnes au chômage technique

Mardi 2 mai dans la matinée, une catiche s'est effondrée à Seclin. Elle était située sous un magasin de pièces automobiles dans la zone commerciale. Les employés de 4 magasins ont été mis au chômage technique.

Le magasin Barrault, situé au cœur de la zone commerciale de Seclin près de Lille, a désormais un grand trou dans son établissement. Dans ce commerce qui vend des pièces détachées pour les voitures, une catiche, nom donnée à une carrière souterraine, s'est effondrée mardi 2 mai au matin.

Les sapeurs-pompiers ont constaté, grâce à l'utilisation d'un drone, que l'affaissement de cette catiche avait formé un trou d'une dizaine de mètres de diamètre et 5m de profondeur. Une quinzaine de sapeur-pompiers se sont rendus sur place.

Mercredi 3 mai en début d'après-midi, le trou s'est agrandi, mesurant désormais 100 m². Une partie de la toiture du magasin de pièces de voitures s'est aussi affaissée. Aucune victime n'est à déplorer.

4 établissements commerciaux fermés

Quatre magasins ont été fermés au total : le magasin Barrault, mais aussi un restaurant de burgers, une enseigne d'ameublement (Home Sweet Home) et un supermarché Lidl.  Ainsi, 37 personnes se retrouvent au chômage technique.

Des experts, des responsables de la mairie et des représentants d'enseigne se sont réunis ce mercredi 3 mai dans la matinée pour savoir quelle suite donner à cette situation. Les catiches situées sous le magasin Lidl ont été bouchées par du béton lors de sa construction en 2016 donc il devrait pouvoir rouvrir rapidement.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité