JO d'hiver 2022. Le nordiste Jérôme Laporal "confiant" pour les épreuves de bobsleigh en équipe

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laura Roudaut

Le nordiste d'origine antillaise Jérôme Laporal se trouve en Chine pour les JO d'hiver après s'être qualifié en équipe pour les épreuves de bobsleigh. Une discipline que l'athlète a découvert tardivement, après avoir brillé sur les pistes d'athlétisme du stade de Tourcoing.

À 28 ans, Jérôme Laporal court après un rêve un peu fou. Jamais cet antillais n’aurait pensé vibrer en bobsleigh et batailler pour une médaille olympique. Policier dans la vie, il s'est qualifié en janvier dernier au poste de brakeman pour les Jeux Olympiques d'hiver qui se tiennent en ce moment en Chine jusqu'au 20 février prochain.

Arrivé cette semaine dans l'Empire du milieu, l'athlète d'origine guadeloupéenne va performer en équipe de bobsleigh samedi 19 février à 2h30 et 4h05 puis dimanche 20 février à 2h30 et 4h20 (heures françaises).

"On peut sortir de grande compétition là où on nous attend pas"


Le nordiste Jérôme Laporal est confiant pour ses premiers JO, "on a fait une grosse saison. On part là-bas avec nos forces, se confie-t-il. Je qualifie notre équipe d’outsider car on peut sortir de grande compétition là où on nous attend pas."

Je n’aurais jamais pensé faire ça. Que demander de mieux ? Je suis fière pour mon île, une petite île de 10 000 habitants. Être le premier guadeloupéen à faire les JO d'hiver c’est un truc de dingue!"

Jérôme Laporal, athlète français de bobsleight

Jérôme Laporal est né sur l'île de Marie-Galante en Guadeloupe où il a passé une partie de son enfance avant de s’installer dans la métropole lilloise. Il sera le premier athlète guadeloupéen à participer aux JO d’hiver. 

Un sportif formé à l'athlétisme à Tourcoing 

En 2018, Jérôme Laporal a tapé dans l'oeil d'entraîneurs de bobsleight. Avant de briller sur la glace, il s'était déjà fait repéré sur les pistes d'athlétisme du stade de Tourcoing. Il figurait alors dans le top 20 des meilleurs sprinters français.

Son ancien coach d’athlétisme Nicolas Vi, entraîneur de sprint au Lille Métropole Athlétisme Section U.S Tourcoing, considérait déjà Jérôme Laporal comme un champion . "Il était très puissant, quasiment imbattable sur 40 mètres."

Sa qualité première pour son ancien coach? "Son explosivité", c'est-à-dire la capacité qu'ont ses muscle de déclencher une contraction maximale dans un temps court. Quelques jours avant de s'envoler vers la Chine, Jérôme Laporal écoutait attentivement les conseils de Nicola Vi, par téléphone "tu vis un rêve, faut en profiter".

Sa première descente en bobsleight 

De la piste d'athlétisme au couloir de bobsleight, Jérôme Laporal a dû apprivoiser une nouvelle discipline à partir de 2018. Il est descendu en bob pour la première fois de sa vie sur la piste d’Altenberg en Allemagne, l’une des plus dures d'Europe.  Il s'en souvient comme si c'était hier...

La première descente ? Ça secouait énormément. Premier virage à 120km/h...tu baves dans le bob, tu contrôles pas. J’adore les sensations fortes mais là c’était indescriptible. C’était très très dur. Après en avoir fais une, deux, ça s'est fait naturellement.

Jérôme Laporal, athlète olympique de bobsleigh

Après s'être qualifié en janvier dernier pour l'épreuve de bobsleigh aux Jeux Olympiques d'hiver de 2022, le guadeloupéen espère désormais revenir en France avec une médaille.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité