Un "attentat probablement évité" lors de l'élection de Miss Belgique samedi soir

L'élection de Miss Belgique 2023 samedi soir, à La Panne, a été perturbée par une menace d'attentat prise au sérieux par les autorités. Le parquet fédéral belge a annoncé l'arrestation d'un homme d'une quarantaine d'années, en possession de plusieurs armes et d'un gilet pare-balles.

Leur soirée n'a pas été de toute tranquillité. Les premiers participants de Miss Belgique s'étaient réunis à l'intérieur du théâtre du parc Plopsaland, à La Panne, à une vingtaine de kilomètres de Dunkerque. "Une heure avant le show de Miss Belgique, nous avons dû évacuer à cause d'une alerte à la bombe", témoigne Gaetan Bartosz, présentateur de la cérémonie, sur sa page Facebook. 

Arme à feu et gilet pare-balles retrouvés

Plus tôt dans la journée, vers 17h30, un homme d'une quarantaine d'années a été interpellé "tout près de là" en possession d'une arme à feu, à déclaré à l'AFP Eic van der Sijpt, porte-parole du parquet fédérale belge. Une deuxième a été retrouvée dans son véhicule, ainsi qu'un gilet pare-balles, en plus de son arme de poing. 

Dans un communiqué plus récent, le parquet indique que les motivations exactes de l'homme, connu ni de la police ni des services de renseignement, ne sont toujours pas claires. "Ça sera l'objet de l'enquête", mais "on a probablement évité un attentat", affirmait M. van der Sijpt.

L'individu arrêté était accompagné d'une femme de nationalité néerlandaise. Les enquêteurs ignorent pour l'instant si elle était au courant de ses plans. 

La RTBF rapporte que "le suspect aurait été identifié après qu'une zone de police du Limbourg eut récupéré un message inquiétant dans lequel l'individu indiquait à sa compagne qu'il allait commettre une attaque."

Le parquet fédéral belge annonce que "le dossier a été confié à un juge d'instruction de l'arrondissement judiciaire de Flandre-Occidentale, division de Bruges. Il décidera dans le courant de la journée ou lundi matin si les deux personnes devront ou non comparaître devant lui et de l'éventuelle délivrance d'un mandat d'arrêt."

Reprise normale de la cérémonie

Après inspection de la salle par la police, l'événement a finalement débuté aux alentours de 21h40, avec plus d'une heure de retard.

"Nous avons laissé les chiens renifleurs contrôler chaque recoin de la salle, même le siège de Miss Belgique a été fouillé", a témoigné Darline Devos, directrice du concours, auprès de 7 sur 7. "Tout le monde a réalisé une très belle prestation malgré cette pression. Je n'ai constaté aucune erreur. Les finalistes ont été brillantes et je suis très fière d'elles", ajoute-t-elle.

Emilie Vansteenkiste a été élue Miss Belgique 2023 au terme de la soirée, succédant à Chayenne van Aarlen.

Avec AFP

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité