VIDÉO. Gravelines : avec la recrudescence des traversées de migrants, les plaisanciers prennent leurs précautions

Publié le Mis à jour le
Écrit par TM avec YF
Un bateau a été volé dans la nuit de lundi à mardi dans le port de plaisance de Gravelines.
Un bateau a été volé dans la nuit de lundi à mardi dans le port de plaisance de Gravelines. © Capture France 3

Les tentatives de traversée de la Manche par des migrants depuis la Côte d'opale se multiplient ces dernières semaines, sur des bateaux parfois volés. Face au phénomène, les plaisanciers redoublent de vigilance. 

Ces dernières semaines, les tentatives de traversée de la Manche par des groupes de migrants depuis la Côte d'Opale se multiplient. Encore dans la nuit de lundi à mardi, 18 personnes ont ainsi été secourues entre la France et l'Angleterre, alors qu'elle se trouvaient en péril à bord de deux embarcations. 

 

"En 2017, on était à 12 traversées... en 2018 on est 37 tentatives de traversée et rien que pour octobre et novembre on est à plus d'une vingtaine de traversées, donc c'est vraiment une explosion", constate Ingrid Parrot, porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord. 

 
L'un des deux bateaux utilisés dans la nuit de lundi à mardi avait été dérobé dans le port de plaisance de Gravelines (Nord), près de Dunkerque. Face à l'explosion du phénomène, les propriétaires d'embarcations craignent davantage et les vols, et tentent de s'en prémunir en enchaînant les bateaux où en ôtant leurs batterie et réservoirs. 
 
Avec la recrudescence des traversées de migrants, les plaisanciers prennent leurs précautions

Il y a une quinzaine de jours, c'est un bateau de pêche d'une douzaine de mètres qui avait été volé dans le port de Boulogne-sur-Mer pour convoyer 17 migrants de l'autre côté de la Manche. Ils avaient été interpellés à terre par les autorités britanniques. 



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.