• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Agriculteurs sous pression : “Il faudrait pas grand chose pour qu'on retrouve tous les tracteurs sur les routes”

Jean-Christophe Ruffin va faire le tour des députés de la région pour leur faire signer une charte pour défendre l'agriculture au Parlement.

Par Quentin Vasseur

"L'écologie punitive, je crois qu'elle va à un moment trouver ses limites." Jean-Christophe Ruffin est agriculteur à Mairieux, près de Maubeuge, et peine à vivre de son métier.

 

De 350 à 396 € les 1000 litres ?


À tel point qu'il a dû se diversifier pour pouvoir gagner un peu plus d'un SMIC. En cause, le prix du lait : "Aujourd'hui, on est à 350 euros les mille litres de lait" explique-t-il. "Avec ça, on paie l'alimentation, on paie les soins aux animaux, mais nous on se paie pas, quoi. Le travail n'est pas payé, à ce prix-là !"
 
Mairieux : les agriculteurs, sous pression, sont "tous prêts à sortir" sur les routes

Alors il a écrit une charte visant à créer une loi pour définir un prix minimal à 396 euros les mille litres. Une charte qu'il aimerait faire signer aux élus de la région. "L'idée, c'est de demander à chacun des députés qui seront visités de s'engager à porter le message de l'agriculture devant l'Assemblée lundi prochain."

 

Des tracteurs sur les routes ?


Son autre crainte concerne l'augmentation à venir d'une taxe environnementale. Dénonçant une "écologie punitive" qui va bientôt "trouver ses limites", Jean-Christophe "sent [que] les agriculteurs sur le terrain sont tous prêts à sortir. Il faudrait pas grand chose pour que demain, on retrouve tous les tracteurs aussi sur les routes", aux côtés des Gilets jaunes.
 

Sur le même sujet

Les plus belles images du Trail des Pyramides noires

Les + Lus