Le stade Pierre Mauroy officiellement rebaptisé Decathlon Arena pour les cinq prochaines années

Publié le
Écrit par Anas Daif

En recherche de partenaire depuis 2019, le stade Pierre Mauroy, du nom de l'ancien maire PS de Lille, vient de signer un accord de six millions d'euros avec la marque nordiste Decathlon et sera rebaptisé "Decathlon Arena" pour les cinq années à venir.

Nous vous en parlions il y a quelques semaines suite à une information révélée par France Bleu Nord, le Stade Pierre Mauroy à Villeneuve d'Ascq allait être rebaptisé Decathlon Arena à la suite d'un accord à 6 millions d'euros. 

C'est désormais chose faite. Les deux entités ont annoncé dans un communiqué commun, "la signature officielle d'un contrat de naming pour une durée de cinq ans", à l'issue du vote du conseil de la métropole européenne de Lille (MEL). 

"Partenaire officiel" du stade lillois

L'enseigne nordiste d'articles de sport et de loisirs devient donc le "partenaire officiel" du stade lillois "pour une durée de cinq ans renouvelables, contre le versement d'une redevance de 1.200.000 euros" annuels hors taxes, soit "six millions d'euros renouvelables".

"Le Stade Pierre-Mauroy reste l'appellation d'usage" et le contrat prévoit "l'obligation" de maintien du nom du prédécesseur de Martine Aubry à la mairie de Lille, précise à l'AFP le vice-président chargé de la Jeunesse et des sports, Eric Skyronka, peu avant ce vote.

Il ajoute que lors de certains "grands évènements", notamment la Coupe du monde de rugby ou les Jeux olympiques, la marque nordiste devra s'effacer.

"Un choix de coeur"

La MEL explique qu'en tant "qu'acteur incontournable de l'économie et de l'emploi (5.200 collaborateurs) sur le territoire de la métropole, Decathlon est un partenaire évident". 

Le directeur général de Decathlon France, Arnaud Gauquelin, se réjouit également d'apposer son nom "au stade emblématique Pierre-Mauroy", un "choix de coeur" qui marque leur "attachement envers notre territoire d'origine". 

Les deux partis décrivent ce partenariat comme "le fruit d'une ambition commune partagée par les deux entités" et entendent favoriser l'accès des pratiques sportives au plus grand nombre. 

En recherche de partenaire depuis 2019

La MEL était en recherche d'un partenaire pour le stade après le désengagement en 2019 du sponsor principal depuis 2013, le Crédit Mutuel, qui versait 1,4 million d'euros par an. 

Les montants sont cette fois inférieurs car avant l'intérêt manifesté par Decathlon, la métropole ne "trouvait personne", une difficulté "rencontrée par nombre de stades", selon le président de la MEL, Damien Castelain. Pour 2020, la Mel a dépensé 11,5 millions d'euros en charge nette pour le stade.

Pour rappel, le stade Pierre Mauroy n'est pas le premier à conclure un accord de naming pour engranger des revenus supplémentaires : à Lyon, le Parc Olympique est devenu Groupama Stadium ; à Marseille, le stade Vélodrome a été renommé Orange Vélodrome ; le stade de Nice, quant à lui, a été rebaptisé l'Allianz Riviera.