Nouvel épisode de pollution atmosphérique dans le Nord et le Pas-de-Calais

Publié le Mis à jour le
Écrit par @f3nord
Image d'illustration.
Image d'illustration. © MaxPPP

Les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont concernés ce mercredi par un nouvel épisode de pollution atmosphérique. Les concentrations de poussières en suspension pourraient dépasser le niveau réglementaire, fixé à 50 µg/m3.

 

"Hier, le franchissement du seuil d'information et de recommandation a été constaté sur les départements du Nord et Pas-de-Calais", annoncent ce mercredi les services de la préfecture du Nord. "Aujourd'hui et demain, le seuil d'information et de recommandation devrait être atteint dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Ceci nous conduit à un niveau d'alerte sur persistance dès aujourd'hui sur ces deux départements".

Les concentrations de poussières en suspension dans l’atmosphère pourraient ce mercredi dépasser le niveau réglementaire, fixé à 50 µg/m3. "Cet épisode de pollution s'explique par une masse d'air chargée en particules e  n stagnation sur la région depuis hier", explique la préfecture. "De plus, les facteurs météorologiques (les faibles vents constatés hier, le taux d'humidité de l'atmosphère ainsi que les conditions stables prévues en particulier la nuit) favorisent l'augmentation des concentrations en particules".
 

Circulation différenciée jeudi


La préfecture a annoncé la mise en place de la circulation différenciée ce jeudi dans la métropole lilloise
 
Seuls les véhicules affichant une vignette Crit'air 0, 1, 2 ou 3 seront autorisés à circuler dans 12 communes de 6h à minuit. Ces 12 communes sont Lille (dont Hellemmes et Lomme), La Madeleine, Lambersart, Lezennes, Marcq-en-Baroeul, Marquette-lez-Lille, Mons-en-Baroeul, Ronchin, Saint-André-lez-Lille et Sequedin (en dehors des axes routiers A1, A22, A25, N227, D652).

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.