Octobre rose : les coiffeurs de Beauvais sensibilisés au don de cheveux

Les membres de la jeune chambre économique de Beauvais se déplaçaient chez les coiffeurs de Beauvais samedi 5 octobre 2019 lors de leur campagne de sensibilisation au don de cheveux / © Aurélien Barège / FTV
Les membres de la jeune chambre économique de Beauvais se déplaçaient chez les coiffeurs de Beauvais samedi 5 octobre 2019 lors de leur campagne de sensibilisation au don de cheveux / © Aurélien Barège / FTV

La jeune chambre économique de Beauvais a distribué samedi des kits de sensibilisation au don de cheveux dans les salons de coiffure de la ville. Les cheveux coupés serviront à fabriquer des perruques pour les personnes atteintes d'un cancer.

Par Eline Erzilbengoa

Dans le cadre d'Octobre rose, ce mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, la jeune chambre économique de Beauvais lance une campagne de sensibilisation au don de cheveux.

Samedi, les membres de la commission "À vos mèches, coupez, donnez !", se déplaçait dans les salons de coiffure de la ville et distribuait des kits pour tout savoir sur le don de cheveux.
 
"L'objectif est de mettre en relation les clients, les coiffeurs et les associations pour qu'il y ait plus de dons et donc plus accessibilité en terme de coût aux personnes qui sont malades et qui ont besoin de se sentir un peu mieux", confie Sarah Pinault, initiatrice du projet.

Les perruques sont en effet précieuses pour les personnes atteintes d'un cancer mais coûtent cher : entre 300 et 4 000 euros. "Comme les cheveux sont une ressource rare, même s'il faut payer la main d'œuvre du perruquier, peut-être que s'il y avait plus de cheveux à disposition, le coût ne serait pas aussi onéreux", considère Sarah Pinault.
 

Longueur minimale : 10 cm 

Deux associations ont été choisies pour récolter les cheveux coupés : Solidhair qui accepte les mèches de cheveux d'au moins 25 cm et Fake Hair D'ont Care qui récolte les cheveux à partir de 10 cm, qu'ils soient colorés ou non.

"L'association Fake Hair D'ont Care gère tout de A à Z, de la récolte, aux perruquiers avec lesquels elle travaille, jusqu'à la proposition des perruques aux personnes malades avec un prix adapté en fonction de leurs ressources", explique Sarah Pinault. 
 

L'action de la jeune chambre économique de Beauvais est soutenue par la ligue contre le cancer de l’Oise et s’inscrit dans le cadre des "global goals" (objectif de développement durable des Nations unies). 

 

Sur le même sujet

A Creil, la nature au centre de l’école à l’espace enfance Danielle Mitterrand

Les + Lus