Un présumé pyromane devant la justice suite à l'incendie de deux bâtiments municipaux à Therdonne dans l'Oise

Publié le

Un homme a été interpellé dans le cadre de l'enquête concernant l'incendie de la salle des fêtes de Therdonne dans l'Oise. Il a reconnu être l'auteur de plusieurs incendies volontaires entre le 5 mai et le 19 juillet 2022. Il a été déféré en vue d'une comparution immédiate ce vendredi 22 juillet.

L'enquête concernant l'incendie de la salle des fêtes et du local technique de la commune de Therdonne a permis l'interpellation mardi 19 juillet d'un homme de 28 ans, visiblement coutumier du fait.

Les investigations ont permis d'établir "qu’entre le 5 mai et le 19 juillet 2022, 18 faits de destruction volontaire par incendies volontaires (haies, boîtes à lettres, containers poubelle) ainsi que 2 tentatives de destructions volontaires par incendie avaient été commis sur un même secteur de la commune", indique Caroline Tharot, procureure de la République de Beauvais.

L'homme a été identifié lors d'une surveillance des forces de l'ordre. "Les gendarmes de la brigade de recherches de Beauvais ont directement vu un individu enflammer des papiers journaux et tenter de brûler des containers", précise-t-elle.

En garde à vue, l'homme a reconnu l'ensemble des faits commis, tout en contestant avoir voulu incendier le bâtiment de la salle des fêtes. Il a par ailleurs reconnu qu'il s'agissait bien de la conséquence de l’incendie volontaire du container qui se trouvait aux abords, qu’il a déclenché et qui s’est propagé.

Un drame pour les habitants du village

L'incendie des deux bâtiments municipaux, qui a eu lieu vendredi 24 juin, avait provoqué l'émoi dans la commune. En quelques minutes, la salle de fêtes et le local principal des services techniques ont été ravagés. À l'intérieur, de nombreux outils ont été détruits.

Un coup dur pour la municipalité qui venait de faire des travaux de rénovation : "On avait remis en peinture toute la salle des fêtes, se désolait Martial Duflot, le maire de la commune. On avait remis du carrelage. On avait refait tous les sanitaires (...). Pour nous, c'est triste. Pour tous les habitants du village, c'est un drame."

Déféré jeudi 21 juillet, le mis en cause est convoqué à l'audience de comparution immédiate au tribunal de Beauvais ce vendredi. En attendant, il a été placé en détention provisoire.