Al Capone II légende d'Auteuil retraité à Chantilly a fêté ses 30 ans

© Capture image YouTube - statue de Al Capone II à Chantilly
© Capture image YouTube - statue de Al Capone II à Chantilly

Le cheval Al Capone II, légende d'Auteuil, a eu 30 ans le 20 mars 2018. Une longévité exceptionnelle pour un cheval d'obstacle qui n'est jamais tombé en course. Il coule une retraite paisible à Chantilly. 

Par Halima Najibi avec AFP

S'il avait été un homme, Al Capone II serait aujourd'hui centenaire, la longévité moyenne du cheval se situant entre 25 et 30 ans. Retraité à Chantilly, une centaine de professionnels des courses, jockeys, propriétaires, entraîneurs et lads, ont fêté l'anniversaire de ce cheval d'exception.
 
Depuis le 5 novembre 2000, son ultime combat dans le Prix de la Haie Jousselyn où il a fini deuxième après avoir remporté 7 fois la course de 1993 à 1999 un record , France Galop l'a acheté pour un franc symbolique. «Bernard Secly, son entraîneur, m'avait demandé qu'Al Capone II ait la chance d'avoir une deuxième carrière», explique à l'AFP Matthieu Vincent, le directeur du centre d'entraînement et de l'hippodrome de Chantilly qui veille sur l'animal.

Longtemps, le cheval a été monté pour contrôler les pistes d'entraînement. Depuis un an, il se repose. «C'est l'ambassadeur des courses, on vient le voir de toute la France et de l'étranger, dont de nombreux japonais», dit M. Vincent.

Al Capone II est né en Bourgogne 


Le cheval «a aussi ouvert plusieurs fois le défilé du Grand Steeple-chase de Paris qu'il a gagné en 1997 et a été l'invité d'honneur du salon de l'agriculture pour représenter la Bourgogne, terre de Robert Fougedoire» (son propriétaire), ajoute-t-il.

Al Capone II est né dans la Nièvre, le 20 mars 1988. Issu du croisement d'un père Selle français, Italic, et d'une mère pur-sang, l'Oranaise, c'est un Autre que pur-sang (AQPS) et rien ne présageait de son fabuleux destin.

Un cheval de légende


Ce petit modèle d'1,62m, léger, a un rein court, idéal pour se propulser au-dessus des obstacles, un moral d'acier et une énergie débordante. Mais Al Capone II a failli ne jamais voir un hippodrome. A 3 ans, il éjecte son cavalier et heurte une voiture sur la route. Il aura une plaie ouverte au genou gauche qui retardera ses débuts en compétition.

Il débute à Enghien, le 24 avril 1992, et est arrêté. «C'était catastrophique, il tirait beaucoup», se souvient l'ancien jockey François Benech. Mais, à sa sortie suivante il gagne avec lui le Grand Steeple-Chase des 4 ans à Auteuil. 


Un palmarès impressionnant


Confié ensuite à Jean-Yves Beaurain (décédé en 2010), Al Capone ne quittera Auteuil qu'à 12 ans pour faire ses adieux à la compétition avec un palmarès impressionnant 65 courses, 26 victoires, 32 places. Et contrairement à son homonyme, le parrain de la mafia de Chicago, Al Capone II n'a pas volé ses quelque 2,6 millions d'euros de gains. Ce sauteur d'exception a d'ailleurs sa statue sur l'hippodrome d'Auteuil.

Depuis 15 ans, Philippe Levé s'occupe de "pompon", surnom donné par son entraîneur mort en 2015. Il ne le monte plus mais le promène, l'amène brouter de l'herbe et se détendre au paddock. Tendrement, l'animal frotte sa tête contre son soigneur.

François Benech lui donne une pomme. «C'était lui le chef! Après le saut de la rivière, il accélérait, même après le saut du gros open ditch et dans le dernier tournant c'était pareil. Il avait un incroyable coup de saut!», se souvient l'ancien jockey.

Pour le maître entraîneur Jean-Paul Gallorini «Al Capone II est né sous une bonne étoile». «Il a franchi x fois, le rail ditch et aurait pu se blesser ou se tuer. Il était bon et avait de la chance».

L'ancien jockey, Christophe Pieux, quinze fois cravache d'Or, a couru contre lui en selle sur Chamberko. «J'arrivai à le battre en steeple sur 4.400 mètres car il perdait du temps en sautant très fort mais sur plus long, il était imbattable, surtout en terrain lourd», se remémore l'autre légende de l'obstacle.


Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus