Chantilly : le concours d'élégance du prix de Diane, entre raffinement et excentricité

© France 3 Picardie / B. Henrion
© France 3 Picardie / B. Henrion

Le Prix de Diane Longines a ce dimanche de nouveau été le prétexte pour les dames et quelques messieurs de se parer de leurs plus beaux couvre-chefs. Les candidates au concours d'élégance ont rivalisé d'inventivité pour faire perdurer la tradition.

Par ML et EC

Bien sûr, il y a eu la victoire de la pouliche anglaise Laurens, arrachée de haute lutte et qui a permis à son jockey, Patrick J. McDonald, de remporter ce dimande son premier prix de Diane sur l'hippodrome de Chantilly, dans l'Oise. Mais pendant que les passionnés regardaient la jeune jument baie décrocher le titre de "meilleure pur-sang de trois ans d'Europe sur 2.100 mètres", une partie de la foule, très apprêtée pour l'occasion, c'est surtout prêtée au pique-nique le plus chic de l'année.



Reconnu pour ses enjeux hippique, le rendez-vous l'est tout autant pour le défilé de coiffes et chapeaux dont se parent les dames venues assister à l'événement. Une tradition qui fait l'objet d'un concours d'élégance mené par l'ex-Miss France Sophie Thalmann et le créateur Christophe Guillarmé. Cette année, services à thé, ananas, plumes de paon se sont succédé au gré des inspirations des modistes, parmi lesquelles Céline Cavé, récompensée les deux années précédentes. 
 


Tradition familiale ou première expérience, expression personnelle ou déclinaison de professionnel, chaque année, l'événement parvient à rassembler femmes et quelques hommes, déterminés à faire souffler un vent d'élégance sur l'hippodrome. L'événement était bercé par les notes des Naive New Beaters qui a donné un concert en marge de la course.
 



 

A lire aussi

​​​​​​​Wattignies : les salariés de Babou en grève pour dénoncer leurs conditions de travail

Les + Lus