Le conseiller municipal d'Arsy dans l'Oise, qui avait voulu empêcher l'installation de gens du voyage sur sa commune avec une tractopelle, condamné à trois mois de prison avec sursis

En août dernier, à Arsy dans l'Oise, un conseiller municipal s'était violemment opposé avec une tractopelle à l'installation de gens du voyage sur le terrain de foot du village. Il a été condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal de Compiègne.

L'audience au tribunal de Compiègne avait eu lieu le 2 novembre dernier et le jugement avait été mis en délibéré au 16 novembre avant d'être prorogé au 19 novembre.

Sébastien Malpart, conseiller municipal à Arsy dans l'Oise, est condamné à trois mois de prison avec sursis pour violences avec une tractopelle. Il est également condamné à verser 800€ de dommages et intérêts à l'une des victimes pour préjudice moral, ainsi que 500€ à la deuxième victime au même titre. 

Ni les victimes ni le conseiller municipal n'étaient présents lors du rendu du jugement. 

Début août dernier, l'élu de ce petit village, et par ailleurs agriculteur, avait été interpellé après une vive altercation avec des gens du voyage.

Au volant d'une tractopelle, il avait tenté de les empêcher de s'installer sur le terrain de foot de la commune.

Au moment des faits, le maire du village avait livré sa version des faits : "un conseiller municipal était sur les lieux, où il s'est fait agresser. Avec leur fourgon-benne, ils ont arraché un plot de béton, affirmait alors Joël Thibault. C'est à ce moment là qu'un autre conseiller est arrivé avec un Mécalac [une tractopelle, ndlr] pour remettre le plot devant la porte d'entrée et c'est là que ça a dégénéré, les gens du voyage ont lancé des outils, des pelles, pour casser les carreaux du Mécalac."

De leur côté, les gens du voyage présents lors de l'altercation expliquaient que Sébastien Malpart était agressif et qu'il avait utilisé son engin de chantier de manière dangereuse.  L'un deux, Roger Ménard, racontait : "Il est venu avec sa tractopelle, il a manqué de rentrer dans la caravane de mon gendre, et quand les jeunes lui ont crié dessus pour le faire partir, il a accidenté mon beau-frère avec sa tractopelle, il lui a ouvert la main. Et s'il ne s'était pas baissé, il aurait pris le godet ici [sur le crâne, ndlr]."

Ce qu'a confirmé une vidéo tournée par un membre de la communauté et diffusée par nos confrères du Courrier picard : on y voit la tractopelle faire des tours sur elle-même et un homme se baisser pour l'éviter. En revanche, le maire d'Arsy et la procureure de Compiègne assuraient alors qu'il n'y avait pas eu de blessé. 

Après l'intervention des gendarmes, Sébastien Malpart et un membre des gens du voyage avaient été placés en garde à vue.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société