"Journée Blanche" à l'hôpital de Compiègne dans l'Oise mercredi 1er décembre : les activités médicales non urgentes sont suspendues

L’ensemble des activités médicales non urgentes, programmées le mercredi 1er décembre 2021 au centre hospitalier Compiègne-Noyon, seront suspendues le temps d’une "journée blanche", organisée par la communauté médicale. L’objectif : discuter de l’attractivité de l’hôpital qui peine à recruter des infirmiers spécialisés.

Ce mercredi 1er décembre 2021, toutes les activités médicales qui n’impliquent pas "de perte de chance pour les patients" vont être suspendues, au centre hospitalier de Compiègne-Noyon, dans l’Oise. Une "journée blanche" est organisée par la communauté médicale de l’hôpital.

"On décide de lever le pied pour une journée afin de se laisser le temps collectivement de réfléchir à des pistes d’attractivité de l’hôpital", explique Olivia Raulin, biologiste. "Il ne s’agit pas d’une grève mais d’un temps d’échange avec l’ensemble du personnel, paramédical et médical", précise-t-elle.

"Le bloc opératoire fonctionne à 50% de ses capacités"

En cause : le manque d’attractivité de l’hôpital de Compiègne. "On a dû mal à recruter du personnel soignant, notamment en chirurgie, il nous manque des infirmiers anesthésistes", regrette Olivia Raulin. Faute de personnel soignant suffisant, la moitié des salles du bloc opératoire sont fermées. "Le bloc opératoire fonctionne à 50% de ses capacités", assure-t-elle.

Face à ce constat, la communauté médicale de l’hôpital entend agir et souhaite apporter des perspectives d’avenir aux soignants. Des pistes sont déjà en réflexion comme un accès facilité à des logements ou encore trouver des solutions de gardes d’enfants.

"On veut améliorer aussi le management des services de soin pour redonner aux soignants le sentiment d’appartenance au sein de l’équipe et de leur apporter des perspectives d’amélioration du travail", ajoute Olivia Raulin. Le rassemblement est prévu dès 11h30, mercredi 1er décembre 2021, devant l’établissement de Compiègne.