Vendée Globe - 3 choses à savoir sur Romain Attanasio, le skipper de l’Oise

La 9e édition du Vendée Globe s’élance dimanche 8 novembre. Présent parmi les 33 skippers aux Sables-d'Olonnes pour disputer ce tour du monde à la voile et en solitaire, un skipper qui a grandi en Picardie : Romain Attanasio.
Romain Attanasio au départ de la Route du Rhum en 2018.
Romain Attanasio au départ de la Route du Rhum en 2018. © Joël Le Gall / MaxPPP
L’heure est aux au-revoir pour les 33 participants à celui que l’on surnomme l’Everest des Mers. En début d'après-midi se sont échappés au gré de la brise, les voiliers des skippers du Vendée Globe. Romain Attanasio, qui a passé une partie de son enfance en Picardie et dont les racines maternelles sont implantées dans l’Oise, est l’un d’entre-eux. Rencontre en trois points.

L’Oise, l’escale déterminante

Mis à part une maman originaire de l’Oise, rien ne prédestinait Romain Attanasio à poser sa valise en Picardie pour y faire ses gammes d’enfant et de pré-adolescent. Son enfance est parsemée de voyages à travers le monde rythmés par les mutations de son papa ingénieur. Après avoir foulé les terres du Pakistan, du Nigeria, de San Salvador et de l’Indonésie, la famille décide de s’installer dans un petit village voisin de Compiègne.

Romain a 7 ans et la perspective de devoir mettre des chaussures pour aller à l’école de l’enchante pas. Il fréquente l’école privée Guynemer à Compiègne en primaire, le collège Abel-Didelet à Estrées-Saint-Denis, puis le lycée Mireille-Grenet à Compiègne.

La voile, Florence Arthaud comme modèle

Le déclic intervient en 1990. Roman a 13 ans. Florence Arthaud est en train de gagner la Route du Rhum et éveille profondément l’admiration du minot, alors en pension dans l’Aisne pour redresser des résultats scolaires peu glorieux. Quelques semaines plus tard, un grand-oncle breton bien inspiré, vient le sortir des griffes de cette pension le temps d’un après-midi pour visiter un salon nautique. Tout s’emballe. Romain s’inscrit en Laser au club de voile près de La Croix Saint-Ouen, puis atterrit, à 16 ans, à La Baule en sports études.

Le début d'une histoire qui le mène par la suite à une 3e place sur la Transat AG2R la Mondiale (en double) en 2004, une 4e en 2010 et une 5e en 2012. Il remporte la Caribbean 600 en 2015, avant de boucler son premier Vendée Globe à la 15e place en 2017.

Vendée Globe, une première historique pour le couple Attanasio-Davies

Romain n’est autre que le compagnon de la navigatrice anglaise Samantha Davies. Plus connue du grand public et des amateurs de voile, la navigatrice de 46 ans, qui a décroché la 4e place du Vendée Globe en 2009, est l’une des grandes favorites de la course. Romain Attanasio espère, de son côté, faire mieux que lors de sa première expérience sur le Vendée il y a quatre ans. Il avait terminé à la 15e place. Des participations qui font de Romain et Samantha le premier couple à disputer le Vendée Globe lors d'une même édition.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport vendée globe