• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Creil : le ministère des Armées cède 253 hectares pour la production d'électricité d'origine solaire

Parc solaire de Merville (Nord) / © Benoît Bugnicourt
Parc solaire de Merville (Nord) / © Benoît Bugnicourt

Le solaire photovoltaïque commence à se développer même s'il occupe une place minime parmi les énergies renouvelables. Dans les Hauts-de-France des centrales au sol fonctionnent déjà et d'autres vont voir le jour, notamment à Creil où le ministère des Armées cède 253 ha pour un projet solaire.

Par Halima Najibi

Les Hauts-de-France souhaitent développer l'énergie solaire, même s'ils restent à la traîne derrière d'autres région. En terme de production, les projets ne manquent pas, comme celui de Samoussy dans l'Aisne. 

L'énergie solaire dans les Hauts-de-France est de 131 GWh (1 gigawattheure représente 1 million de kWh, kilowattheure indique la quantité d'électricité produite ou consommée).  
© EDF
© EDF
 

Dans le cadre du plan interministériel "Place au soleil" dont l'objectif est d'augmenter les capacités de production de l'énergie solaire, le ministère des Armées va mettre, d'ici la fin de l'année 2022, 2 000 hectares de terrains pour des installations de parcs solaires. Ce sera notamment le cas à Creil 253 hectares seront concédés d'ici fin 2019 pour des sites expérimentaux. 
 

Les offres des opérateurs sont attendues pour fin septembre 2019

Le ministère des Armées a lancé un appel pour le choix d’opérateurs chargés de mettre en œuvre des projets sur le site de Creil, qui est le plus important, mais aussi de Querqueville (dans la Manche, 4 ha), Saint-Christol (dans le Vaucluse, 5,5 ha) et la Valbonne (dans l'Ain, 4,5 ha). Les offres sont attendues pour la fin du mois de septembre 2019. D’autres appels à projet seront lancés régulièrement afin d’atteindre les objectifs fixés pour 2022.
 

 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus