Creil : la voiture du maire prise pour cible et incendiée

Ce vendredi 20 décembre, le véhicule personnel de Jean-Claude Villemain, maire PS de Creil, a été incendié alors que ce dernier animait une rencontre avec les habitants du quartier des Cavées. Une agression "parfaitement ciblée" pour l'élu.

Le véhicule a été incendié aux alentours de 15h45
Le véhicule a été incendié aux alentours de 15h45 © Jean-Claude Villemain
Les faits se sont déroulés aux alentours de 15h45, ce vendredi 20 décembre. Alors que Jean-Claude Villemain, maire de la ville de Creil, est en train d'animer une rencontre chez un commerçant du quartier des Cavées, deux individus se dirigent tout droit sur sa voiture stationnée rue Blaise Pascal, bouteilles en plastique remplies d'un liquide inflammable en main.
 

 

Enquête en cours

Les deux jeunes, âgés de 16 à 19 ans selon la police, mettent le feu au véhicule, chacun d'un côté avant de prendre la fuite. La scène a été filmée par une caméra de vidéosurveillance mais l'identification des protagonistes s'avère pour l'instant impossible, les visages étant dissimulés sous une capuche. Une enquête est en cours au commissariat de Creil.

Selon Jean-Claude Villemain, il s'agit sans aucun doute d'une attaque "parfaitement ciblée" sur son véhicule personnel. "Ma voiture est facilement identifiable, souligne-t-il. Je pense qu'en la brûlant, on a voulu me faire passer un message." Soit qu'il n'est plus le bienvenue dans certains quartiers, suppose le candidat à sa réélection aux municipales, soit pour faire pression sur les commerçants qui l'accueillent.
 

Contexte électoral

Mais pour l'élu, il ne fait aucun doute que cet acte de vandalisme s'inscrit dans le contexte du scrutin à venir. "Autrement on m'aurait laissé tranquille", regrette-t-il. Dans un post Facebook il a déploré "une véritable dérive dans les attitudes de certaines personnes à [son] encontre".
 
L'élu, qui évoque "un climat délétère instauré par certaines listes", rappelle qu'il a déjà été la cible d'insultes et d'intrusions dans sa vie privée de la part de profil anonymes sur les réseaux sociaux. Il ajoute avoir déjà porté plainte deux fois.

Ses concurrents directs lui ont de leur côté apporté leur soutien sur Facebook. Hicham Boulhamane, de la liste "Génération Creil", a fermement condamné sur Facebook cet "acte de vandalisme [...] et, plus largement, toute forme de violence". Michaël Sertain, de la liste "Changeons l'avenir de Creil", a quant à lui fait appel aux "valeurs républicaines".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers politique élections municipales 2020 élections