Pour ou contre le barreau Creil-Roissy, le public a jusqu'au 6 avril 2021 pour se prononcer

L'heure est à la mobilisation. Souhaitée par les uns, redoutée par les autres, la ligne ferroviaire de 7 km qui doit permettre de relier la Picardie au réseau à grande vitesse fait l'objet d'une enquête publique, première opération d'une longue série.

Distribution de tracts en gare de Creil pour sensibiliser le public au projet du barreau Roissy - Picardie
Distribution de tracts en gare de Creil pour sensibiliser le public au projet du barreau Roissy - Picardie © FTV

Validé puis gelé puis définitivement entériné fin août 2020 par "décision ministérielle", le projet du barreau Roissy-Picardie se concrétise. L'enquête publique démarre ce mardi 23 février 2021.

Une étape importante pour les élus de la communauté de communes Creil Sud Oise, qui se sont mobilisés mardi 23 février devant la gare de Creil, en distribuant des tracts aux voyageurs. 

"De Creil à Roissy, on va mettre 20 minutes au lieu d’1h20, affirme Badia Zrari,vice-présidente de la communauté d'agglomération Creil Sud Oise. C’est un gain de temps et un gain financier. Ça évite de passer par Creil, gare du nord et de revenir, là c’est un TER direct. On va dire que c’est un train du quotidien".

Enjeu économique

Dans les cartons depuis les années 90, ce projet ferroviaire doit permettre de relier le réseau picard à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, en TGV, par une jonction ferroviaire de 6 kilomètres et demi. Une petite distance mais un enjeu de taille selon la chambre de commerce et d'industrie d'Amiens : "la principale raison, c’est la capacité à faire venir des investisseurs et à développer des nouvelles activités sur Amiens. Répondre aux besoins des groupes industriels internationaux qui sont déjà présents sur Amiens et aux activités tertiaires à forte valeur ajoutée", explique Martine Baldureaux, vice-présidente de la CCI Amiens-Picardie.

De son côté, le maire de Creil anticipe. Le futur barreau devrait placer la ville à une vingtaine de minutes seulement de l'aéroport. 6 hectares de friches sont en attente. 440 logements y verront bientôt le jour pour accueillir les Franciliens à la recherche d'une meilleure qualité de vie : "Nous faisons des réserves foncières pour ne pas laisser la ville aux mains de promoteurs immobiliers. C'est nous qui décidons qui vient à Creil", affirme Jean-Claude Villemain.

"On nous demande quand cette ligne va être mise en place, confirme Karine Bruant, responsable d'une agence immobilière cantilienne. Les clients sont très au fait de ce que l'environnement de notre région propose".

L'enquête publique portant sur la liaison ferroviaire Roissy-Picardie est accessible en ligne jusqu'au 6 avril 2021 à 18h00. Des permanences sont ouvertes à Amiens, Chantilly, La Chapelle-en-Serval et Orry-la-Ville. Les dates et horaires sont consultables sur le site enquetes-publiques.com.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie