Barreau Creil-Roissy : Valérie Pécresse souhaite un report du projet de TGV

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, s’est prononcée en faveur du report du projet du barreau Creil-Roissy. Elle demande à l’Etat de prioriser les travaux du RER.

© France 3 Picardie
C’est une histoire qui n’en finit pas. Les tensions que soulèvent le projet sont égales aux espoirs qu’il porte. Après la région du Val-d’Oise, dont les réticences sont historiques (et motivées par la concession de rares terres agricoles sans vraie plus-value au niveau des transports), c’est au tour de la présidente de la région Ile-de-France de vouloir porter un coup d’arrêt au projet du barreau Creil-Roissy. Un projet qui doit favoriser et faciliter la mobilité entre l'Ile-de-France et la Picardie.

SNCF réseau se trouve face à deux injonctions différentes. Celle de son client, nous, qui veut que la priorité soit donnée au RER B pour les voyageurs du quotidien. Et celle de l'Etat, qui privilégie l'avancée des travaux du CDG Express et de la ligne Roissy-Picardie.

Valérie Précresse, propos recueillis par Le Parisien

Comme elle en avait soumis l’idée dans les colonnes du Parisien fin octobre, Valérie Pécresse, également présidente d’Ile-de-France Mobilités a soutenu qu’il "serait raisonnable de reporter le projet Roissy-Picardie" au cours d’une audition de la la RATP et de la SNCF.

Livraison prévue en 2025

Rappelons que cette nouvelle ligne ferroviaire de 7 km permettra de relier la Picardie au réseau à grande vitesse. Grâce à ce nouvel aménagement, la gare de Paris aéroport Roissy-Charles de Gaulle serait accessible sans correspondance depuis Chantilly, Creil, Pont-Sainte-Maxence, Clermont, Compiègne et Amiens. Une nouvelle option qui allégerait le trajet Amiens-Paris d'une trentaine de minutes via deux TGV quotidiens.

Pour le moment, comme l’a réaffirmé la préfète de la Somme, Muriel Nguyen, le 4 novembre dernier, l’objectif est que le barreau soit opérationnel à l’horizon 2025.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie