Une femme enceinte enfermée au parloir de la prison de Liancourt : une enquête administrative ouverte

Dans la nuit de dimanche à lundi, une femme enceinte venue rendre visite à son compagnon à la prison de Liancourt dans l'Oise a été oubliée toute la nuit dans le parloir. La direction interrégionale des services pénitentiaires de Lille indique qu'une enquête administrative a été ouverte. 

Centre pénitentiaire de Liancourt dans l'Oise
Centre pénitentiaire de Liancourt dans l'Oise © FTV
"C'est un accident regrettable, c'est une énorme négligence, une enquête administrative a été ouverte pour comprendre ce qui a pu se passer, car c'est totalement anormal", a indiqué la direction interrégionale des services pénitentiaires de Lille contactée par l'AFP. 

Dimanche 5 juillet, une femme enceinte est allée rendre visite à son compagnon à la prison de Liancourt dans l'Oise en fin d'après-midi. À 17h à la fermeture du parloir, alors que le détenu regagne sa cellule, elle attend de pouvoir quitter les lieux. Elle ne sortira que le lendemain matin.

Découverte le lendemain

Selon nos confrères du Parisien, la femme enceinte de 8 mois et demi, originaire d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a tenté d'appeler à l'aide. Sans succès. Elle a finalement dû se résoudre à passer la nuit dans le parloir sans pouvoir s'alimenter ni aller aux toilettes. 

Elle sera finalement libérée par le personnel du centre pénitentiaire aux alentours de 9h lundi matin et raccompagnée chez elle. 

Contactée par le Parisien, sa famille a indiqué qu'elle se réservait le droit de porter plainte. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société faits divers