• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Oise : le village d'Ève ferme une route en piteux état mais très utilisée

La route d'Othis va prochainement être fermée à la circulation, véhicules agricoles exceptés. / © Jérôme Arrignon/France 3 Hauts-de-France
La route d'Othis va prochainement être fermée à la circulation, véhicules agricoles exceptés. / © Jérôme Arrignon/France 3 Hauts-de-France

Le village isarien d'Ève, a décidé de fermer l'un de ses axes les plus employés, par manque de moyens. La route, en très mauvais état, qui permet chaque jour à des centaines d'automobilistes de gagner du temps pour rejoindre la région parisienne, notamment l'aéroport de Roissy-Charles-de Gaulle.

Par Jennifer Alberts

Le chemin d'Othis a beau être étroit, il n'en reste pas moins stratégique pour les habitants du Sud Oise. Ce petit axe, qui relie le petit village d'Ève (438 habitants) à Othis en Seine-et-Marne, est emprunté par près de 600 véhicules chaque jour. Ces voitures préfèrent s'engager sur cette petite route défoncée, qui mène à terme à l'aéroport de Roissy-Charles-de Gaulle, plutôt que d'emprunter la N2, souvent très encombrée.

Malgré son importance, ce chemin de campagne va être condamné. La Mairie d'Ève, qui ne détient pas le budget nécessaire à la réfection, préfère fermer la route plutôt que d'être tenue responsable d'éventuels accidents. "Ce n'est même pas une route mais un chemin rural, qui était dévolu à l'entretien des zones agricoles. (...) Aujourd'hui, avec l'explosion démographique et l'implantation du pôle de Roissy qui génère énormément d'emplois, les pouvoirs publics ont manqué d'anticipation par rapport à ce trafic sur-abondant, explique la maire sans étiquette du village, Marie-Agnès Champault.

Nous n'avons pas les budgets nécessaires pour pallier ce problème et le chemin rural d'Othis n'en est pas une.

Marie-Agnès Champault, maire d'Ève (Oise)


Le chemin d'Othis apparaît en noir sur la carte suivante.
L'élue poursuit : "Nous n'avons pas les budgets nécessaires pour pallier ce problème, (...) et le chemin rural d'Othis n'en est pas une". Elle cite par exemple la rénovation de l'église de la commune, classée monument historique, des classes, de l'éclairage public et du réseau des eaux.

Des barrières seront prochainement posées aux extrémités du chemin d'Othis, empêchant tout véhicule non agricole de l'emprunter. Dans le village, les avis sont partagés : si certains ne regretteront pas le flux quotidien de voitures dans la village, d'autres constatent que leur temps de trajet sera rallongé de quelques minutes chaque jour.


►Marie-Agnès Champault, maire d'Ève, est l'invitée du 12/13 de ce lundi 5 mars.

 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus