• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

À Senlis, Alain Bouchardon redonne une nouvelle jeunesse aux toiles anciennes

De l'artisanat à l'art de la retouche / © E. Ramirez
De l'artisanat à l'art de la retouche / © E. Ramirez

Il ne laisse pas de trace. Il travaille dans l'ombre des artistes. Grâce à lui, les tableaux traversent les siècles. Depuis plus de 40 ans, Alain Bouchardon règne dans le milieu de la restauration de toiles anciennes.

Par Camille Di Crescenzo

À l'origine, il y avait le regard du peintre sur sa toile, aujourd'hui, il y a l'œil du restaurateur. Centimètre par centimètre, Alain Bouchardon examine le tableau, fait un premier diagnostic, le « constat d'état ».
 

De l'artisanat à l'art de la retouche


Certains oeuvres d'art ont subi les ravages du temps ou de l'humidité jusqu'à former des écailles ou présenter des déchirures. Pas question de prendre le pinceau avant de réparer les dégâts.
De la colle de peau de lapin, un fer chaud pour imprégner la toile et la touche picturale est de nouveau solidaire de son support.
Huit heures seront nécessaires pour effacer les traces du temps passé et avant de démarrer le travail de restauration.
 

 

Un travail de patience


Depuis plus de quarante ans, Alain Bouchardon rend une nouvelle jeunesse à des peintures usées par le temps. Un savoir-faire que cet ancien étudiant aux Beaux-Arts a acquis auprès d'un atelier parisien prestigieux puis pendant près de quinze ans au château de Versailles.
Il soigne aussi bien des œuvres d'art classées aux monuments historiques qu'un simple tableau de particulier, sans jamais trahir le travail de l'artiste. "On ne touche pas à l'oeuvre originale. C'est comme un puzzle auquel il manque des morceaux explique Alain Bouchardon, on restaure par couche successive pour redonner de la transparence, en se limitant aux parties manquantes. On refait le morceau qui manque en se rapprochant le plus possible de l'oeuvre existante".

Depuis des siècles les restaurateurs ont permis aux œuvres d'art d'exister encore aujourd'hui. En les opérant et en les soignant sans laisser de cicatrices, Alain Bouchardon leur offre l'éternité.

 

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus