L'ONF accusé d'abattages d'arbre abusifs en Picardie

© Nagib Ben Ghezala
© Nagib Ben Ghezala

Des associations et des agents de l'Office national des forêts jugent les coupes d'arbres trop importantes en Picardie et commandées uniquement par des nécessités économiques. Le directeur régional de l'ONF affirme au contraire que la tendance des abattages est en baisse.

Par France 3 Picardie

L’Office national des forêts est dans une situation financière catastrophique. Cet établissement public à caractère industriel et commercial, chargé de la gestion des forêts publiques, connait un déficit de 400 millions d'euros.

La vente du bois abattu est la ressource principale de l'ONF. Les forêts picardes produisent chaque année 430 000 m³ de bois (un volume calculé et fixé par l'ONF), qui rapportent 20 millions d'euros.

Mais les cours du bois ont fortement chuté depuis quarante ans : « en 1975, 80% des recettes venaient du bois. Actuellement, vu le cours du bois, ce n'est que 32% des recettes », explique Bruno Derouane, représentant syndical CGT ONF.

Or, si le mètre cube de bois rapporte moins, il faut en vendre plus. Beaucoup plus. C'est en tout cas, l'avis de nombreux détracteurs de la gestion des forêts par l'établissement public : « on récolte en fonction de la forêt, de l'évolution et de la croissance des arbres et des peuplements et pas en fonction d'un budget », critique M. Derouane.
 
Des abattages d'arbres abusifs en Picardie par l'ONF ?
Des associations et des agents de l'Office national des forêts jugent les coupes d'arbres trop importantes en Picardie et commandées uniquement par des nécessités économiques.


Face à ces accusations, Bertrand Wimmers, directeur de l'ONF Picardie a affirmé au contraire samedi 28 septembre sur le plateau de France 3 Picardie que le massif forestier était « chroniquement sous-employé. (...) Le contrat d'objectifs entre l'Etat, l'ONF et les communes forestières sur la période 2016/2020 fixe une récolte inférieure au contrat précédent (...) Au niveau national, les récoltes sur les dix dernières années entre 2010 et 2019 en forêt domaniale sont inférieures à la période 2000-2010 ».
 
Le directeur de l'ONF Picardie répond aux accusations d'abattage abusif
Bertrand Wimmers, directeur de l'ONF Picardie, le samedi 28 septembre sur le plateau de France 3 Picardie.

Sur le même sujet

Les + Lus