• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

RC Lens : le défenseur Brice Dja Djédjé est sorti de garde à vue

Brice Dja Djédjé a apssé une nuit en garde à vue. / © MAXPPP
Brice Dja Djédjé a apssé une nuit en garde à vue. / © MAXPPP

Le défenseur du RC Lens Brice Dja Djédjé est sorti de garde à vue hier soir vendredi 9 février. Il avait été interpellé la veille dans l'après-midi pour violences présumées sur sa compagne. Une enquête préliminaire a été ouverte. 

Par M.L

Il n'aura finalement passé qu'une nuit en garde à vue. Le défenseur du RC Lens Brice Dja Djédjé a pu quitter le commissariat d'Arras vendredi 9 février dans la soirée. Ce même jour, sa garde à vue avait été prolongée de 24 heures pour permettre à la police d'entendre le sportif et sa compagne à plusieurs reprises, et de mener une confrontation entre les deux versions. 

"Il s'agit de déterminer la réalité ou non des violences qui auraient été exercées avec les deux versions qui s'opposent", a confié une source policière, évoquant "une consultation médicale avec certificat qui n'est pas forcément très parlante", sans "symptôme physique de coup ou autres". L'international ivoirien avait été interpellé jeudi après-midi à son domicile du centre-ville d'Arras, suite à un signalement des voisins. Il était alors avec sa compagne. 

Le parquet d'Arras a indiqué qu'une enquête préliminaire avait été ouverte "pour exactement voir ce qu'il s'est passé et faire l'environnement du couple, sachant
que Madame n'est pas en danger puisqu'ils ont plusieurs appartements et qu'elle vit à Orléans"
.L'enquête devrait permettre d'entendre "des gens des deux familles". "Ils ne sont pas au même endroit, ça peut être long - en semaines a minima et possiblement en mois - car la procédure doit être transmise d'un service d'enquête à un autre", a ajouté le parquet. Le défenseur devrait être jugé en septembre devant le tribunal correctionnel d'Arras. 

Le joueur pourrait également être sanctionné par son club. Interrogé par nos confrères de Beingsport, Eric Roy a expliqué : "Pour l'instant on ne connaît pas la teneur du dossier. On a reçu le joueur ce matin (samedi ndlr), je n'ai pas l'impression qu'il y ait un dossier bien épais. Pour l'instant on fait confiance à notre joueur.



Une histoire qui rappelle celle de Nicolas Douchez, le gardien du même club. Lui a comparu le 2 février dernier pour "violence en état d'ivresse" sur une femme et "dégradation du bien d'autrui". 


A lire aussi

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus