PHOTOS. Tornade sur le Pas-de-Calais : un blessé léger et des toitures arrachées à Bihucourt entre Bapaume et Arras

Un épisode aussi soudain que brutal s'est abattu ce dimanche 23 octobre sur Conty, près d'Amiens dans la Somme, et un "phénomène violent" similaire a frappé des dizaines de maisons et arraché des toitures à Bihucourt, dans le Pas-de-Calais, a-t-on appris auprès des pompiers et des autorités.

Les sapeur-pompiers du Pas-de-Calais font pour leur part état d'"un gros phénomène météorologique localisé sur la commune de Bihucourt en particulier", mais aussi "les communes d'Ervillers et Hendecourt-lès-Cagnicourt" vers 19H00.

"Il y a eu une tempête, une tornade qui a ravagé la quasi-totalité du village", a déploré, dimanche 23 octobre sur franceinfo, Benoît-Vincent Caille, maire de la commune de Bihucourt près de Bapaume dans le Pas-de-Calais, touchée par les violents orages.

>> Tornade, vents violents, grêle : d'importants dégâts observés dans les Hauts-de-France et en Normandie après de violents orages

"On a quasiment 100 habitations sur 150 qui ont été fortement touchées", affirme le maire qui ajoute : "Certaines maisons sont rasées, écroulées, il y a des toitures arrachées. L'église est en partie détruite."

"On a une trentaine d'interventions, une quarantaine de maisons impactées dont certaines ont eu la toiture arrachée", ont encore détaillé les pompiers, sans utiliser le mot "tornade".

Dans un point de situation vers 21H00, la préfecture du Pas-de-Calais précisait que cet "épisode de vents violents" a fait "un blessé léger", coupé la circulation à Ervillers et provoqué "un accident impliquant un poids-lourd sur l'A1, au niveau de la commune de Saint Léger".

"Les gens étaient en pleurs au téléphone en décrivant la situation"

Benoît-Vincent Caille, maire de Bihucourt

À Bihucourt, il a nécessité "le relogement d'environ 150 habitants. Le maire a ouvert la salle des fêtes pour pouvoir prendre en charge les habitants. Des arbres et des poteaux électriques sont tombés sur la chaussée, présentant un danger".

Il faudra entamer le déblaiement de toutes les rues

Dès ce lundi matin, "il faudra entamer le déblaiement de toutes les rues". "Tous les axes de la commune sont coupés. Je n'ai jamais vu ça. On voit ça à la télé, mais là, c'est hallucinant et ça s'est passé en quelques secondes", raconte encore le maire de Bihucourt chez nos confrèes de France Info. Il était chez lui au moment des intempéries : "Le téléphone a sonné. Les gens étaient en pleurs au téléphone en décrivant la situation."

Concernant les orages, "ils étaient annoncés [par Météo France] mais on s'attendait à des orages comme on peut en avoir habituellement", rapporte Benoît-Vincent Caille, encore surpris. Le maire se veut toutefois rassurant envers sa population : "On va tout mettre en œuvre pour aider les habitants à partir de lundi matin et faire le maximum pour reconstruire pour ceux qui ont tout perdu", conclut-il.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a réagi sur Twitter, exprimant sa "solidarité avec les habitants des communes touchées", et qualifiant le phénomène de "tornade" dans le Pas-de-Calais. La préfecture du Nord a également signalé, sur Twitter, des "coupures d'électricité". Des "arbres et poteaux" sont tombés au sol dans plusieurs communes, sans faire de victimes, selon les pompiers du Nord. Plusieurs interventions étaient notamment en cours à Masny, Wandignies-Hamage, Thun-Saint-Amand, ou Hazebrouck.

Avec AFP et franceinfo

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité