Cet article date de plus de 3 ans

Attaque de Levallois : les réseaux sociaux entre hommages et petites piques

Comme souvent après une attaque de la sorte, les réactions des français ont été massivement renseignées sur twitter. 
© Philippe HUGUEN / AFP

Les hommages 


Le premier message des citoyens comme des politiques a été évidemment été un message de soutien aux militaires attaqués et aux forces qui alimentent l'opération Sentinelle en général. 



La réaction d'Edouard Philippe, Premier ministre. 

La réaction de Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur. 

Les réactions politiques

Mais les responsables politiques régionaux et nationaux ont tenu à ancrer cette attaque dans un contexte, appelant notamment à la vigilance ou encore interpellant leur gouvernement. 

Charlotte Lecocq, députée (LREM) de la 6ème circonscription du Nord. 

Dimitri Houbron, député (LREM) de la 17ème circonscription du Nord, en direct depuis l'Assemblée Nationale. 

Sébastien Chenu, député (FN) de la 19ème circonscription du Nord. 

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur.

Les rumeurs

De nombreuses données circulent sur les réseaux sociaux, notamment un nom attribué au suspect, ainsi qu'une photo censée le représenter. Ces données n'ont pas été confirmées par des sources officielles pour le moment et ne constituent pas en l'état une information. Elles sont donc à manipuler avec la plus grande prudence.

Le ministère de l'Intérieur a appelé à la retenue dans la circulation des informations. 


Le retour de Patrick Balkany


L'attentat s'étant déroulé à Levallois-Perret, une partie de l'attention s'est évidemment dirigée vers le maire de la ville, Patrick Balkany. Des internautes ont pris sur eux d'opposer l'humour à la terreur en remettant sur le tapis les démêlés judiciaires du maire Patrick Balkany. 

 

 


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat réseaux sociaux terrorisme