Incendies à Berck : la garde à vue du suspect, un agent de sécurité de 29 ans, va être prolongée

Le commissariat de police de Berck-sur-Mer. / © Capture d'écran Google Street view 10-02-18
Le commissariat de police de Berck-sur-Mer. / © Capture d'écran Google Street view 10-02-18

L'homme de 29 ans qui a été interpellé vendredi après-midi, suite aux multiples incendies déclenchés à l'Institut Calot, à Berck-sur-Mer, travaillait à l'hôpital en tant qu'agent de sécurité. Sa garde à vue va être prolongée cet après-midi. 

Par Jeanne Blanquart

Pour l'instant, il nie tout en bloc. Les incendies, les messages de menace... "Mais nous avons des éléments extérieurs qui nous permettent de le considérer comme suspect", indique le Parquet de Boulogne-sur-Mer. En l'occurrence, des témoins auraient assisté à la scène. 


Agent de sécurité au sein de l'Institut Calot, le jeune homme de 29 ans n'est pas connu des services de justice. Sa garde à vue, entamée vendredi peu après 17h, va être prolongée cet après-midi en vue d'une ouverture d'information judiciaire dimanche, précise le Parquet. 


Connaissance des locaux


Quelques heures après les incendies, le directeur de l'hôpital nous confiait que "le pyromane est quelqu'un qui connaît parfaitement bien les locaux, qui est parfaitement au courant de la géographie des lieux, qui est parfaitement au courant des mœurs, des pratiques de l'établissement". On peut imaginer que l'auteur des faits soit ainsi un membre du personnel de l'établissement. 


Pour autant, impossible de savoir si les feux volontaires sont à relier aux messages de menace reçus par le directeur et certains de ses employés depuis le mois d'octobre. Le pyromane n'est pas forcément corbeau... 


A lire aussi

Sur le même sujet

​​​​​​​Wattignies : les salariés de Babou en grève pour dénoncer leurs conditions de travail

Les + Lus