• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Berck-sur-Mer, la “capitale du phoque en France” ?

Les phoques viennent s'échouer sur les plages et attendent que la marée remonte. / © Capture d'écran France 3
Les phoques viennent s'échouer sur les plages et attendent que la marée remonte. / © Capture d'écran France 3

Berck est connue pour ses phoques qui viennent s'échouer le long des plages, attendant que la marée monte pour repartir en mer. Monique et Georges Deparis, photographes amateurs, les observent des heures durant pour capturer l'image parfaite. De leur passion, est né un livre de photographie.

Par Quentin Vasseur

Étendus sur le sable, à attendre que la marée monte. Comme les falaises ou la mer, les phoques font désormais partie du paysage de notre littoral.

Pour Georges et Monique Deparis, ces mammifères marins font partie de leur quotidien. Ces photographes amateurs chassent la belle image. "On attend des heures quelque fois pour qu'il se passe quelque chose, c'est pas évident. C'est bien de les voir comme ça mais nous ce qu'on voudrait, c'est qu'il y ait une action, des attitudes", explique Monique.
 
© Capture d'écran France 3
© Capture d'écran France 3


Les phoques, un incontournable à Berck


Ici, à Berck-sur-Mer, ils observent à la fois veaux marins et phoques gris... de quoi varier les plaisirs. "C'est vrai que Berck devient presque la capitale du phoque en France. Il y a tellement de phoques que ça attire beaucoup de monde et de touristes. C'est devenu quelque chose d'incontournable. Même pour les photographes et les naturalistes, les observations c'est quelque chose de fantastique", estime Georges.
 
Berck-sur-Mer : les phoques, l'incontournable du littoral
Reportage d'Emilie Montcho, Benoît Henrion et Grégory Laville

 

Une passion et un livre de photographie


De cette passion, ils ont créé un livre d'une soixantaine de clichés pris entre l'Angleterre et Mers-les-Bains. L'aboutissement de 5 ans de travail et de dizaines d'années de photographie.

"Le résultat est plus que parfait. On s'attendait pas à ça", s'émeut Georges. "Quand on les regarde maintenant, j'ai encore l'impression d'être en train de prendre les photos", se remémore Monique.
 
© Capture d'écran France 3
© Capture d'écran France 3

Un ouvrage dont les textes ont été écrits par Philippe Carruette, ornithologue et guide au parc du Marquenterre. Il découvre pour la première fois la version définitive du livre.

"En apparence on peut penser qu'ils dorment, qu'ils se reposent, qu'ils ont une vie de pacha. Alors que là, le livre montre, grâce aux photos de Georges et Monique, énormément de comportements. Plein d'attitudes que nous on a dans les yeux seulement un instant, et là, on les a un peu pour l'éternité."
 

Dans les Hauts-de-France, la colonie de phoques est estimée à un millier. Et c'est en Baie de Somme que ce couple à la retraite a photographié son premier animal, le début d'une longue aventure. "Je pense que les phoques, c'est une passion, on s'arrêtera pas. Ma passion m'a même amené plus loin, je suis allé jusqu'en Alaska et au Canada", ajoute Georges.

Une passion commune qui a transformé ces deux photographes amateurs en globe-trotters.
 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus