Béthune-Beuvry: la procession à Naviaux des charitables revient ce dimanche

La procession avait été annulée en 2020, du jamais vu depuis la création de la confrérie, il y a 833 ans.

"On est évidemment très content de se retrouver. Et il y a plus de monde que d'habitude, nous au départ de Béthune on est presque 100. L'affluence prouve qu'on avait besoin de ça" se félicite Michel Beaugrand. Depuis 2006, il est membre de l'une des plus anciennes confréries de France : Les Charitables. L'an dernier, épidémie oblige, la procession annuelle des Charitables n'avait pas eu lieu. En 2021, l'assouplissement des règles sanitaires a permis de reprendre cette tradition. "C'est important de continuer à faire vivre tout ça. Pendant l'épidémie, nous continuions les services auprès des familles et on faisait de la livraison de colis auprès de personnes isolées" décrit Michel Beaugrand, prévôt de la confrérie entre 2010 et 2012. 

Chaque année, les Charitables célèbrent la création de la confrérie pendant la procession à Naviaux (navets). Un hommage à la rencontre de Germon et Gauthier, en 1188. En pleine épidémie de peste, ces deux maréchaux ferrands se retrouvent à la source de Quinty et décident de créer la confrérie pour accompagner les familles les plus pauvres dans leurs deuils. "A l'époque, les gens mourraient dans les rues. Rien de comparable à aujourd'hui, mais bon... on vient quand même de vivre une pandémie, notre action garde tout son sens" analyse Michel Beaugrand.

Cette année, la sous-préfecture a donné son accord pour la procession. Chaque confrérie part de sa chambre et se retrouve devant l'arche du parc de Quinty, symbole de la rencontre de Germon et Gauthier. Une messe est ensuite prononcée suivi d'un verre de l'amitié. "Malheureusement, cette année encore, il n'y aura pas de banquet'' conclut Michel Beaugrand. L'épidémie reste encore d'actualité. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société