Bridgestone : une réunion prévue le 19 octobre avec les élus, les organisations syndicales et la ministre

Lors de cette réunion, les premières conclusions du cabinet de conseil Accenture, mandaté par le gouvernement pour réaliser une contre-expertise, sont attendues.
 
Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie, le 22 septembre à l'Assemblée nationale.
Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie, le 22 septembre à l'Assemblée nationale. © MAXPPP
La ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, s'est exprimée ce mercredi 7 octobre sur le dossier Bridgestone : le fabricant de pneus japonais prévoit de fermer son site de Béthune (Pas-de-Calais) alors que celui-ci emploie plus de 860 salariés.

Alors que la direction de Bridgestone estime que fermer l'usine est la seule solution viable, le gouvernement a mandaté le cabinet de conseil Accenture pour réaliser une contre-expertise. La ministre a annoncé ce mercredi 7 octobre qu'elle réunira le 19 octobre les élus et les organisations syndicales pour faire le point sur la situation, à la lumière notamment des premières conclusions de la contre-expertise.  "Notre souci est de sauver chaque emploi et de maintenir une activité industrielle sur ce site", a-t-elle affirmé sur LCI, en précisant qu'il y a aussi "d'autres options", comme le projet de future usine de batteries pour véhicules électriques sur le site PSA de Douvrin, qui sera "à 20 minutes de Bridgestone" et aura besoin de 1.200 recrutements extérieurs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie licenciement emploi