• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

REPLAY. L'aventure du navire Polarfront, rénové à Boulogne-sur-Mer

"Les aventuriers du Polarfront", un documentaire diffusé ce lundi 26 novembre après Soir 3 / © France Télévisions - Thalassa
"Les aventuriers du Polarfront", un documentaire diffusé ce lundi 26 novembre après Soir 3 / © France Télévisions - Thalassa

Comme nous sommes un peu fous, nous avons décidé de faire route vers l’aventure !  Voilà une histoire unique, celle de la naissance d’une compagnie maritime à Marseille qui rénove un navire dans le chantier naval de Boulogne-sur-Mer. 

Par Elise Benoit

Des images époustouflantes, un pari osé, des entrepreneurs à suivre. Voici l’histoire de deux jeunes trentenaires.

L’histoire de Yann le Bellec et Sophie Galvagnon, deux armateurs qui se sont connus à Marseille sur les bancs de l’école de marine marchande et qui partagent depuis des années des rêves de pôle Nord. 

On a amené au réel ce qui était dans nos têtes. Ce sont des rêves pour lesquels il a fallu se battre, Yann le Bellec

Un récit raconté dans le documentaire "Les aventuriers du Polarfront", celui de la fabuleuse histoire d’un navire à la retraite qui repart sur les flots vers d’autres horizons.

Pour revoir le documentaire, c'est par ici !

 
Le Polarfont / © France Télévisions - Thalassa
Le Polarfont / © France Télévisions - Thalassa
 

C'est dans un fjord norvégien que Yann le Bellec et Sophie Galvagnon ont récupéré leur plus belle trouvaille : le Polarfront, un brise-glace conçu dans les années 70. 

De ce bateau de travail, un ancien navire météo, il a fallu faire un somptueux navire de croisières polaires pour aventuriers fortunés.

Car voilà leur projet, celui de leur entreprise Latitude Blanche qui propose des expéditions maritimes inoubliables dans les espaces les plus secrets du Grand Nord.

"Personne ne se rend compte, ils ont 30 ans. Ils sont capitaines et armateurs. Ils lancent un projet comme ça alors que des compagnies ont déjà le business", explique Aurore, une de leur salariée.
 
Le Polarfront, en cours de restauration dans le port de Boulogne-sur-mer / © France Télévisions - Thalassa
Le Polarfront, en cours de restauration dans le port de Boulogne-sur-mer / © France Télévisions - Thalassa

Le Polarfront a donc parcouru plus de 1.000 kilomètres pour arriver à Boulogne-sur-Mer où le bateau est rénové. 

Dans le chantier naval, 60 personnes travaillent sur la restauration du bateau. Changement de couleurs et d'équipements, fabrication de mobiliers ou repeinte des plafonds, la mutation prend des mois.

Heureusement, on ne savait pas dans quoi, on se lançait. Vaut mieux gravir la montagne petit à petit que de la regarder d’en bas. Sophie Galvagnon

 
Le Polarfront est en cale sèche dans le chantier naval de Boulogne-sur-Mer

Car à bord tout est vétuste. Yann et Sophie se donnent donc un an pour réussir à remettre le Polardfront en état de marche. "Je suis fier de sophie, nous dit son père. Je savais qu’elle était obstinée comme Yann. Ils se complètent bien et quand on a vu que les banques suivaient ça nous a entraîné dans leur sillage. 

Alors à Boulogne-sur-Mer, d’autres jeunes marins français, des passionnés, des inconnus ou des intimes s’engagent avec eux dans ce pari osé. 
 
Monsieur Francky :" J'ai montré à Yann ce que je savais faire et, deux jours après, il m'a embauché". / © France Télévisions - Thalassa
Monsieur Francky :" J'ai montré à Yann ce que je savais faire et, deux jours après, il m'a embauché". / © France Télévisions - Thalassa

Exemple avec Monsieur Francky, un passant qui -flânant sur le quai- a été recruté en quelques jours et fait parti désormais de cette équipe soudée. 

"J’observai le bateau et il (Samuel le Bellec) était là-haut. Je lui ai proposé mes services de matelot, mon aide. Dans mon ancienne vie, je travaillais dans l’énergie et je lui ai montré ce que je savais faire. Deux jours après, il m’a rappelé et m’a proposé un contrat."

 
Le Polarfront est restauré à Boulogne-sur-Mer
 

On a réussi à garder l’âme du bateau tout en le rénovant, Yann le Bellec

De travaux en rencontres, un équipage se forme autour de Yann et Sophie.

Un équipage composé de marins et de professionnels de l'hôtellerie, tous français, avec une volonté et une exigence pour les deux capitaines, respecter scrupuleusement le parité de genre dans l'équipe.  "Ce sont des points qui nous tenaient particulièrement à cœur en tant qu’armateurs", explique Yann le Bellec au site Web Mer et Marine.
 

Les aventuriers du Polarfront dans l’archipel norvégien du Svalbard / © France Télévisions - Thalassa
Les aventuriers du Polarfront dans l’archipel norvégien du Svalbard / © France Télévisions - Thalassa


Après huit mois de travaux à Boulogne-sur-mer, le bateau est enfin arrivé aux portes du pôle Nord, l’archipel norvégien du Svalbard avec, à son bord, des voyageurs exigeants. 

Dans cette galerie des glaces, ces touristes cherchent la pureté des banquises et les montagnes, les ours blancs, les morses, les rennes. 

Lors d’une randonnée, les voyageurs partagent un moment unique, celui du repas des morses. "Pour moi, ce n’est que du bonheur. Je n’aurais jamais pu imaginer de pouvoir faire ça", confie une voyageuse, émue aux larmes. 

Puis, c’est une autre rencontre, celle d’un face-à-face avec des ours blancs, une femelle et son jeune adolescent. "Je pensais avoir peur, mais je les sens paisibles, ça fait un drôle d’effet. C’est magique !"
 
Une expédition exceptionnelle à la rencontre de l’ours polaire
 

C’était exactement ce que je voulais faire partager ce genre de moments et des aventures similaires. On est très chanceux pour le premier jour de voyage. Et encore plein de merveilles nous attendent. Ca s’annonce bien. Sophie Galvagnon

 


Ce documentaire "Les aventuriers du Polarfront" nous raconte cette épopée pleine de surprises.
 

Les aventuriers du Polarfront 

Un film d'Isabelle Billet

Une coproduction France Télévisions - Thalassa

 
Yann le Bellec et Sophie Galvagnon lors de l'inauguration du Polarfront / © France Télévisions - Thalassa
Yann le Bellec et Sophie Galvagnon lors de l'inauguration du Polarfront / © France Télévisions - Thalassa
 

Pour Yann, j’ai l’impression que c’était son rêve de toujours depuis qu’il était gamin. Ça fait partie de son âme. Confie le père de Yann le Bellec

 

Sur le même sujet

Le filmeur amoureux

Les + Lus