Tempête Bella : des rafales à 143 km/h au cap Gris-Nez, 6000 foyers ont été privés d'électricité

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Hauts-de-France

 Conséquence de la tempête Bella, des vents violents soufflent sur la Manche, des rafales ont atteint 143 km/h au cap Gris-Nez (Pas-de-Calais), ce dimanche 27 décembre. Au plus fort des intempéries, plus de 6000 foyers ont été privés d'électricité dans le Nord et le Pas-de-Calais. 

La tempête Bella souffle sur la Manche. Des rafales allant jusqu'à 143 km/h ont été mesurées par la station météorologique du cap Gris-Nez, à Audighen dans le Pas-de-Calais, en début de matinée, ce dimanche 27 décembre.

C'est un peu plus que les 139 km/h enregistrés lors de la tempête Ciara, en février dernier. 

6000 foyers ont été privés d'électricité

Au plus fort des intempéries, 6000 foyers ont été privés d'électricité dans le Nord et le Pas-de-Calais annonce Enedis, ce dimanche à 11h30.

Plus de la moitié seraient déjà rétablis, mais "la situation est évolutive" prévient le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité. 200 techniciens sont mobilisés sur le terrain. 

Le Pas-de-Calais est le département le plus touché de la région. Les dégâts ont été particulièrement notables sur le littoral et dans l'Arrageois. 

Vigilance jaune

Ce gros coup de vent, qui touche la moitié de la France, est causé par un vaste système dépressionnaire, qui s'est formé en Islande avant de se développer sur les îles britanniques. Le Nord et le Pas-de-Calais sont placés en vigilance jaune.

Des dégâts ont pu être constatés localement. La Voix du Nord rapporte ainsi qu'une partie de la toiture de l'aquarium Nausicaa est tombée à Boulogne-sur-Mer. Le toit d'une habitation s'est envolé à Auberchicourt (Nord). Deux personnes doivent être relogées. 

La circulation des trains entre Aulnoye et Valenciennes est interrompue à la mi-journée, un TER a heurté un arbre. La SNCF procède à des vérifications de sécurité. La ligne Lille-Hazebrouck a pu reprendre après une interruption dans la matinée. 

À Lille, les parcs, les marchés et les cimetières sont fermés au public. 

"Une tempête hivernale classique"

Bella est qualifiée de « tempête hivernale classique pouvant se produire plusieurs fois par an », par Météo-France. Le vent attendu est susceptible de créer quelques perturbations sur les transports aériens, ferroviaires et maritimes.

La direction du port de Calais a ainsi indiqué qu'elle "suit de près les différents avis. Les compagnies maritimes adapteront leurs services en fonction des conditions enregistrées". Elle ajoute que le trafic frontalier est désormais "très faible", alors que les chauffeurs poids lourds bloqués à Douvres ont pu traverser la frontière

Il fera froid dans les prochains jours

Keraunos, un institut français de suivi des orages et des tornades, précise que la tempête Bella va ouvrir la voie à "un flux polaire maritime qui va se maintenir jusqu'à la fin d'année".

Il faut donc s'attendre à des températures très basses jusqu'au début du mois de janvier, il pourrait même tomber de la neige dans les prochains jours.