Calais : l'homme suspecté de harcèlement sur son ex-compagne, Pauline, a été interpellé

Elle craignait pour sa vie. Depuis deux ans, l'ex-compagnon de Pauline lui faisait vivre un calvaire, en la menaçant de mort et en s'attaquant physiquement à elle et à sa famille. Il a été interpellé ce jeudi.

Image d'illustration. Pauline a déposé plus de vingt plaintes et mains courantes au commissariat de Calais depuis deux ans.
Image d'illustration. Pauline a déposé plus de vingt plaintes et mains courantes au commissariat de Calais depuis deux ans. © PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Son témoignage, qu'elle avait longuement développé pour notre site, avait ému. Pauline, une jeune Calaisienne de 27 ans faisait état de la menace que faisait planner son ex-compagnon sur sa personne. "Avant mon heure, il faut que je parle", annonçait-elle, en racontant le calvaire, et les menaces de mort, qu'il lui faisait subir à la suite de leur séparation en mars 2019. 

Heureusement, l'ex-compagnon de Pauline n'a pas pu aller jusque-là puisqu'il a été arrêté ce jeudi 11 février vers 11h sur le parking de l'hypermarché d'Auchan. "Il a été interpellé pour l'ensemble de son oeuvre", nous a affirmé le parquet, confirmant une information de La Voix du Nord.

En effet, celui-ci est soupçonné, notamment, d'avoir mis le feu à des voitures devant le domicile de son ex-compagne, de ne pas avoir respecté la mesure d'éloignement qui le concernait et de s'être servi de son véhicule comme une arme contre les forces de l'ordre le week-end dernier.

En juin 2019, il avait crevé les pneus arrière de voitures appartenant à plusieurs membres de la famille de son ex-compagne, faits pour lesquels il a été reconnu coupable et condamné à quatre mois de prison avec sursis avec obligation de soins. "J’ai longuement réfléchi : est-ce qu’en parler c’est bien ? Je sais qu’il y a des femmes dans le même cas, qui ne sont parfois plus là pour en parler. Je veux en parler à la France entière", nous avait confié la jeune femme le 3 février dernier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité