Irish Ferries entre Calais et Douvres : un pont pour le fret vers l'Irlande en attendant le retour des touristes

Alors que le trafic touristique s'est effondré depuis le Covid-19 entre la France et l'Angleterre, Irish Ferries complète son offre de fret. La compagnie lance une quatrième liaison au départ de Calais pour renforcer son trafic transmanche vers Douvres, en complément de celui en mer d'Irlande.
Un ferry Irish Ferries
Un ferry Irish Ferries © Sameer Al-DOUMY / AFP

La première traversée entre Calais et Douvres sous les couleurs de la compagnie Irish Ferries avait lieu ce mardi 29 juin."Cela fait longtemps que nous étudions le marché entre la France et l'Angleterre. Il s'est avéré que Calais-Douvres était la meilleure opportunité pour nous. Pourquoi maintenant ? C'est une décision commerciale dont je n'ai pas tous les tenants, mais comme nous avions un ferry disponible pour ces rotations, nous l'avons fait", explique Ole Bockmann, responsable de Irish Ferries sur Calais-Douvres.

Cela fait longtemps que nous étudions le marché entre la France et l'Angleterre. Il s'est avéré que Calais-Douvres était la meilleure opportunité pour nous.

Ole Bockmann, responsable Irrish Ferries pour les liaisons Calais - Douvres

C'est un euphémisme, les conditions d'entrée et de sortie en France comme pour le Royaume-Uni sont actuellement particulièrement compliquées. Depuis le Brexit, les voyageurs ou les transporteurs doivent d'abord présenter de nouveaux documents administratifs. Mais avec le Covid-19 et la crise sanitaire, il y a également plusieurs règles à respecter : il est par exemple obligatoire de présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures et d'observer une quarantaine de 10 jours. De quoi décourager les touristes les plus téméraires.

Néanmoins, les conditions d'une reprise du trafic se feraient déjà sentir. Ole Bockmann voit en effet le trafic entre Cherbourg et Dublin, une ligne exploitée par Irish Ferries, reprendre peu à peu. "De dizaines de passagers on passe à quelques centaines de passagers par jour, en réservation. La perspective des vacances joue sans doute". 

"-10% de trafic fret entre 2018 et 2021"

Du côté du port de Calais, Jean-Marc Puissesseau, Pdg des ports de Calais et Boulogne, se veut réaliste. Si l'on écarte l'année 2019 où par trois fois le Royaume-Uni a failli quitter l'Union Européenne et 2020, année du Brexit marquée par un phénème de stockage des Britanniques, la baisse est variable selon la nature du trafic : entre 2018 et 2021, on peut dire que l'on a "-10% de trafic fret entre les deux années. Le trafic passager est en revanche nul à cause du Covid-19".

"Je pense qu'Irish Ferries estime avoir un rôle à jouer à Calais. N'oubliez pas qu'il y a aussi tous les camions irlandais qui vont à Dublin". Effectivement, alors qu'il existait deux liaisons entre l'Irlande et l'Angleterre chez Irish Ferries, et une entre l'Irlande et la France (Dublin - Cherbourg) il n'y en avait aucune entre l'Angleterre et la France. C'est désormais chose faite avec Calais - Douvres.

Pour les exportations et les importations irlandaises vers ou via le continent, Irish Ferries assure désormais quatre liaisons. Argument de vente supplémentaire pour les camions irlandais : "nous gérons toute la partie administrative en ces temps de Covid-19 et Brexit, qu'elle soit entre Calais et Douvres ou entre l'Angleterre et Dublin" conclut Ole Bockmann qui assure que le trafic passager comptera également. Sans doute dans de meilleures proportions, plus tard. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transmanche international royaume-uni transports économie