#OnVousRépond. Comment se rendre au Royaume-Uni, malgré les conditions d'entrée extrêmement strictes ?

Vous voulez passer un week-end à Londres pendant l'été ? Ca s'annonce compliqué... Vaccin, tests, quarantaine : on fait le point.
Le 14 août, le car-ferry transmanche quitte le port de Dieppe
Le 14 août, le car-ferry transmanche quitte le port de Dieppe © France Télévisions

Alors que le passeport sanitaire européen entre en vigueur le 1er juillet, le Royaume-Uni ne participe pas au dispositif. Outre-manche, le nombre de cas de Covid-19 augmente, notamment à cause du variant delta qui prolifère dans le pays. Les autorités dénombrent 22.000 nouveaux cas sur la journée du 28 juin, contre 509 tests positifs en France sur la même journée. 

Quarantaine obligatoire

Dans ce contexte, les restrictions d'entrée au Royaume-Uni, qui devaient être assouplies le 21 juin dernier, ont été maintenues. Il est obligatoire de présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures et d'observer une quarantaine de 10 jours dans un lieu identifié par les autorités britanniques. Les voyageurs en provenance de France doivent également passer deux autres tests PCR, les deuxième et huitième jour après le début de cette période de quarantaine. Si un test est positif, la quarantaine est prolongée de 10 jours.

Autre point important : le fait d’être vacciné ne permet pas d’être exempté de quarantaine. L’entrée sur le territoire anglais sans la preuve d’un test négatif est passible de poursuites et d’une amende de 500 livres.

Sur le sol britannique, des restrictions sont toujours appliquées selon les régions et c'est en Ecosse que la situation est la plus délicate. Certaines restrictions devraient cependant être levées le 19 juillet a annoncé le nouveau ministre de la Santé britannique, Sajid Javid : "Nous ne voyons pas de raisons d'aller au-delà du 19 juillet dans le maintien des dernières restrictions." Ce scénario pourrait bien être perturbé par le variant delta qui joue les "trouble-fête". 

Enfin, pour (re)venir en France depuis le Royaume-Uni, deux options : 

Et en Irlande ?

En Irlande également, la quarantaine est la règle mais pour l'heure les ressortissants français y échappent. La France n'est pas considérée comme pays à risque et si vous présentez un test PCR négatif, vous pouvez circuler sans encombre dès votre arrivée.

Sans test PCR négatif, l'Irlande impose une quarantaine aux voyageurs, dès la sortie d'avion. Ils doivent respecter la quarantaine jusqu’à ce qu’ils puissent produire un test PCR négatif.

Une deuxième dose au Royaume-Uni ? 

Le nombre de transfrontaliers et de proches de résidents britanniques voulant recevoir une seconde dose de vaccin au Royaume-Uni durant l'été est important. Cependant, il semble qu'il soit extrêmement difficile de se faire vacciner outre-manche après une première dose sur le continent. La règle édictée par les autorités de santé au début de la campagne contraignait même les primo-vaccinés à se rendre dans le même centre pour la seconde dose. Depuis le début du mois de mai, cette règle a été assouplie, même si la vaccination dans deux centres distincts reste l'exception. 

Les liaisons transmanche se poursuivent entre Dieppe et la ville anglaise de Newhaven. En cette période estivale, la compagnie DFDS assure quatre traversés chaque jour. Depuis Caen, trois traversés sont proposées chaque jours en direction de Portsmouth.Une traversée est également assurée par la Brittany Ferries depuis Cherbourg vers Portsmouth.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société royaume-uni international