• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Histoires 14-18 : la bataille de la délivrance

© France 3
© France 3

Par France 3

Le bois du Bourlon, non loin de Cambrai dans le Nord de la France. Un mémorial rappelle le combat. De vieux tilleuls  en portent encore les stigmates. Le 28 septembre 1918, une division canadienne parvient à traverser le canal du Nord à sec et à s'emparer de cette hauteur stratégique. La 3ème armée britannique peut alors poursuivre son avancée et libérer Cambrai, Valenciennes et enfin Mons en Belgique.

Automne 1918, les Alliés décident de percer la puissante ligne Hindenburg. Ici, dans le secteur de Cambrai, les Allemands pensent que cette ligne Hindenburg est imprenable. Mais les soldats, démoralisés, usés ne peuvent résister au déferlement de 324 chars d'assauts britanniques. L'offensive est lancée par une série d'assauts avec à chaque fois la même stratégie : associer les chars et les avions de combat, coordonner l'artillerie et l'infanterie.
Histoires 14-18 : la bataille de la délivrance
Source archives : - Gallica BNF - Pathé Gaumont - Australian War Memorial  - France 3 - F. Mabille

En première ligne, le corps canadien. Après la percée d'Amiens, les Britanniques demandent aux Canadiens d'enfoncer les lignes allemandes. C'est le général Currie, l'artisan de la victoire de la crête de Vimy, en avril 1917. La capture du bois du Bourlon permet d'ouvrir une brèche dans 3 lignes de défense allemandes.La ligne Hindenburg est brisée. Les villages tombent les uns après les autres. Le 6 octobre, ordre est donné de s'emparer de Cambrai.

Le 9 octobre, la 3ème division canadienne du général Loomis entre dans Cambrai, évacuée. La ville est ravagée par un incendie déclenché par les Allemands lors de leur retraite. Dans cette église, les Canadiens découvrent le prêtre de la paroisse caché dans la cave du presbytère avec quelques vieillards infirmes. Le général Loomis lui confie le rôle de maire provisoire jusqu'au retour des autorités. Les Alliés quittent alors Cambrai, délivrée pour poursuivre jusqu'en Belgique. 
 

Sur le même sujet

Je t'aime à l'européenne : l'Europe et nous (épisode 5/5)

Les + Lus