Coronavirus. Lens : comment certaines auto-écoles se préparent au déconfinement

Alors que les auto-écoles du Nord et du Pas-de-Calais ne savent pas quand elles vont pouvoir rouvrir, à Lens, dans le Pas-de-Calais, cette auto-école prend les devants. Un protocole de sécurité a été mis en place dans et en dehors des voitures de conduite.

A Lens, cette auto-école se prépare au déconfinement en inscrivant les gestes barrières dans la routine des employés.
A Lens, cette auto-école se prépare au déconfinement en inscrivant les gestes barrières dans la routine des employés. © FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
Les auto-écoles du Nord et du Pas-de-Calais pourront-elles rouvrir le 11 mai ? Cette auto-école de Lens a fait le choix de ne pas attendre la réponse en se préparant dès maintenant à mettre en place les mesures de distanciation sociale. 
 
Dans la salle où sont dispensées les leçons de conduite, un mètre de distance a été mis entre les chaises. L'objectif pour Jessie Paul, responsable pédagogique est de rassurer les futurs élèves : "À mon avis, je pense que les jeunes vont avoir un petit peu peur, donc peut-être qu'on va voir un peu moins de monde, mais on verra."
 
Les mesures de sécurité ne s'arrêtent pas aux locaux. Dans les voitures de conduite, l'obligation de nettoyer le véhicule avant ou après chaque leçon devient obligatoire : "À chaque élève, on fera un nettoyage juste avant ou à la fin de la leçon, mais je pense que ce sera au départ car ça mettra l'élève plus en sécurité", explique Marie-Françoise Constant, directrice de l'auto-école. 
 

Les masques obligatoires durant les leçons de conduite

 
Coronavirus : comment les auto-écoles se préparent au déconfinement

Pour autant l'espace clos qu'est la voiture impose que le moniteur et l'élève soit assis côte à côte. Par sécurité, il est impossible aussi d'installer une paroi donc ils vont devoir cohabiter avec un masque sur le visage : "Il va falloir parler plus fort également pour qu'on soit entendus par nos élèves. Mais les mesures de sécurité sont obligatoires pour tout le monde donc il faut absolument les mettre en place", insiste la directrice. 

"On tient absolument à pouvoir rouvrir le 11 mai parce que nos candidats au permis de conduire sont en attente de passer l'examen. Ce sont des jeunes qui ont besoin de ce permis pour travailler", souligne Marie-Françoise Constant. 
 
Cette auto-école est la plus vielle de Lens. Elle a dû mettre ses treize salariés en chômage partiel. Les huit semaines d'inactivité commencent donc à peser, reconnaît la responsable de l'auto-école qui se veut rassurante : "Je pense que nous n'aurons pas de soucis à faire respecter la distance d'un mètre aux jeunes. S'ils sont équipés de masques, si les véhicules sont nettoyés en temps et en heure, il n'y aura pas de problème majeur."
 

Mais la possibilité d'accueillir les élèves reste conditionnée à la situation du département au 11 mai. Si le Pas-de-Calais reste en zone rouge, la reprise des leçons de conduite et le passage de l'examen pourraient ne reprendre qu'au 1er juin. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société automobile économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter