Coupe de France 2023 : Cassel-PSG, comment les joueurs de ce club amateur se préparent pour affronter le premier club de Ligue1

Avant le 16e de finale contre le PSG, qui aura lieu lundi 23 janvier à 20h45, au stade Bollaert de Lens, quel est l'état d'esprit des joueurs qui composent l'US Pays de Cassel ? Portrait croisé de trois piliers du groupe. Romain Samson le gardien, le capitaine et défenseur Alexis Zmijak et l'ancien pro de Ligue 2 et milieu de terrain, Nicolas Bruneel.

A les entendre, on a l'impression qu'ils essaieraient de retenir le temps. Tantôt excités, tantôt plus calmes, nos trois joueurs expliquent tour à tour qu'ils n'ont pas forcément "réalisé" ; mais que, régulièrement les messages vocaux, les félicitations, les sollicitations des journalistes, les notifications du groupe Whatsapp de l'équipe, le décompte des places vendues à Bollaert, sont autant de stimuli qui rappellent qu'il se passe quelque chose et qu'ils vont vivre sans doute leur meilleur souvenir footballistique.

Ce sera  lundi 23 janvier devant un public nombreux et acquis à leur cause. Alors à quelques jours de l'événement, trois questions à trois d'entre-eux. 

Romain Samson, 35 ans, gardien de l'US Pays de Cassel et pâtissier à Lille

"Le PSG, cette autre galaxie"

Romain Samson, gardien de Cassel

Originaire d'Evreux, Romain Samson est arrivé dans la région en 2009, pour les études. Gardien, il a déjà eu la chance de disputer un 32e contre le PSG de Zlatan Ibrahimovic en 2016, avec Wasquehal. Le club nordiste s'était alors incliné avec les honneurs 1-0 avec une tête de l'attaquant suédois. Au tour précédent contre ses copains de Wasquehal, c'était "beaucoup d'émotions : à la 83e, Wasquehal a marqué, nous à la 90e. Après les adversaires ont mis deux poteaux sortants pendant les tirs au but". Aujourd'hui, Romain estime que le PSG dans une autre "galaxie" que Cassel, 5 divisions d'écart et "au-dessus du lot" en Ligue 1. Victoire impossible ? "Non", selon Ingrid sa femme qui roule avec lui en direction de Noordpeene, où a lieu l'entraînement, ce mardi soir.

Pour Romain, le "non" est nettement moins catégorique. Et ce dernier d'expliquer les différences de niveau de jeu. "Mais il y a moyen de se faire plaisir et de montrer un beau visage par notre jeu et notre volonté". 

Alexis Zmijak, 34 ans, défenseur de l'US pays de Cassel et gérant d'une entreprise de BTP, Nord électricité à Tourcoing 

La campagne est d'ores et déjà réussie, maintenant c'est la cerise sur le gâteau... Nous sommes des compétiteurs, on va donner le meilleur, même si on sait que le rapport de force est très déséquilibré".

Alexis Zmijak, capitaine de Cassel

Alexis, capitaine, qui a le plus beau palmarès de l'équipe en Coupe de France (deux huitièmes de finale avec l'Iris Club de Croix perdus contre Dijon et Concarneau). Garde-t-il la tête froide ? "Notre saison, avec la Coupe de France, elle est déjà gagnée. La campagne est d'ores et déjà réussie, maintenant c'est la cerise sur le gâteau" rétorque-t-il. Si le résultat final ne laisse que très peu de place au doute, maintenant "nous sommes des compétiteurs, on va donner le meilleur même si on sait que le rapport de force est très déséquilibré". Aujourd'hui le défenseur central, qui a deux enfants dont un, un peu petit pour se rendre compte, savoure déjà un grand bonheur, celui de voir de la fierté et des étoiles dans les yeux de sa fille de 9 ans. "C'est déjà, une immense récompense".  

Nicolas Bruneel, 25 ans, milieu de terrain, professionnel pendant deux ans à Dunkerque, en Ligue 2

J'espère prendre du plaisir, me battre, m'amuser et donner une belle image du club

Nicolas Bruneel, milieu de terrain de Cassel

"Le match contre Wasquehal, je n'ai pas pu regarder les tirs au but. Je regardais le public et à la réaction, je devinais ce qu'il c'était passé. C'était vraiment un match au bout du suspense, on ne pouvait pas rêver mieux et jouer le PSG dans la foulée, c'est vraiment super". Avec Dunkerque, notre ancien pro de Ligue 2, a déjà disputé trois 32e de finale perdus contre des Ligue 1 : Reims, Troyes ou Metz. Mais là, c'est encore une autre cylindrée. "J'espère prendre du plaisir, me battre, m'amuser et donner une belle image du club". Normalement titulaire, le milieu de terrain dit ne pas réaliser complètement. "Quand je verrai les stars s'échauffer, peut-être", rigole-t-il. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité