Coupe de France 2023. Cassel-PSG, de nouvelles places en vente, "le stade devrait afficher complet lundi soir"

Pour un 16e de finale de Coupe de France, il paraît qu'on a "très rarement vu, voire jamais", un tel engouement à Lens. La billetterie a vendu 16 000 billets en deux heures. A 17h00, le RC Lens assurait avoir vendu 25 000 billets. "Le stade devrait sans nul doute être plein lundi", estime Gabriel Bogaert.

"C'est inimaginable, je raccroche le téléphone avec le RC Lens. Je viens de demander à ce que les 37 000 places soient mises en vente rapidement et c'est OK", explique Gabriel Bogaert président et directeur sportif bénévole de l'US Pays de Cassel, précisant qu'il reçoit par dizaines des messages (mail, SMS et autres moyens de communication) demandant des places. 

La billetterie du RC Lens croulerait sous la demande. Ouverte par paliers : d'abord 5 000 places puis 10 000, puis 15 000 places à vendre, la billetterie a vendu "10 000 places en une heure et 16 000 en deux heures", affirme Gabriel Bogaert pour qui le stade affichera complet lundi soir.

C'est inimaginable, je raccroche le téléphone avec le RC Lens. Je viens de demander à ce que les 37 000 places soient mises en vente rapidement et c'est OK

Gabriel Bogaert

"L'injustice des tours précédents et le PSG !"

Lundi 16 janvier, il espérait faire une dizaine de milliers de places vendues ce mardi 17 janvier. On lui avait répondu que s'il faisait 6 000 aujourd'hui, ce serait très bien.

Sur les causes de cet engouement, le président estime qu'il y a deux facteurs : les décisions prises contre puis en faveur de Wasquehal et Reims Sainte-Anne avaient finalement désavantagé Cassel. Créant une espèce d'injustice contre Cassel et une sympathie du public en conséquence. Et puis, excusez du peu, le PSG !

"Rêve éveillé"

Après l'émotion et la victoire de samedi, l'US Pays de Cassel poursuit donc "son rêve éveillé" de petit poucet. 

Quant aux joueurs, après un ascenseur émotionnel certain, ils sont en train de tenter par différents biais de redescendre de leur nuage. Le but : commencer à préparer la rencontre du lundi 23 janvier face au PSG et ses stars : Messi, M'Bappé, Neymar. 

C'est du moins ce qu'essaie de leur dire Samuel Goethals, l'entraîneur du club. "Je veux que la fête soit réussie, même s'il y a beaucoup de divisions d'écart (5, NDLR). Que cela ne tourne pas au vinaigre et qu'on tienne le plus longtemps possible, qu'on reste dans le match le plus longtemps possible. Ce serait sympa !".

Que cela ne tourne pas au vinaigre et qu'on tienne le plus longtemps possible, qu'on reste dans le match le plus longtemps possible. Ce serait sympa !

Samuel Goethals, entraîneur de l'US Pays Cassel

Quant à son président bénévole, Gabriel Bogaert, lui, son rôle est plutôt de remplir le stade. "L'idée c'est de faire en sorte qu'il y ait un soutien des Flandres derrière notre équipe, mais aussi de tout le Nord Pas-de-Calais. Ainsi on va peut-être remplir Bollaert. C'est le cadeau qu'on veut offrir aux joueurs" qui pourraient donc jouer devant 38 200 personnes au maximum (capacité du stade). 

Pour Gabriel Bogaert, clairement, il y aura "un avant et un après le match contre Wasquehal", sachant que le club (un regroupement de joueurs de villages voisins datant de 2018) était allé au plus loin dans la compétition au 6e tour s'arrêtant face au Touquet, il y a 4 ans. 

durée de la vidéo : 00h02mn29s
Matthieu Rappez interviewe Baptiste Leclerc, joueur, et Samuel Goethals, entraîneur de l'US pays de Cassel. ©France Télévisions

Qui plus est, un temps qualifié sur tapis vert pour les 16e (après décision d'élimination de la compétition de Reims Ste Anne et Wasquehal au tour précédent) l'US Pays de Cassel a finalement dû jouer contre Wasquehal pour affronter le PSG. 

Une victoire 1 - 1 (5 t.a.b. à 4) pour les amateurs de Régionale 1 qui a pour le moins de la saveur. "Les joueurs ont parfaitement géré leurs émotions, avant et pendant le match contre Wasquehal. Ils étaient concernés et concentrés", estime Samuel Goethals qui précise "on leur a laissé deux jours de repos après pour rêver éveillés, mais on se remet à l'entraînement ce soir."

Face à Messi, M'Bappé, ou Neymar, pour les gars, cela sera sans doute le match ou le souvenir de football de leur vie !

Samuel Goethals, entraîneur de l'US de Cassel

Et pour cause, face à Messi, M'Bappé, ou Neymar, pour "les gars, salariés ou étudiants" de l'US Pays de Cassel, "cela sera sans doute le match ou le souvenir de football de leur vie". 

Pour prolonger la fête, le PSG, a d'ores et déjà fait savoir qu'il remettait l'argent de la billetterie à l'US Pays de Cassel. Le match aura lieu à 20h45 à Bollaert, lundi 23 janvier. 

Pour voir les deux équipes s'affronter, la billetterie est ouverte depuis 10h00, ce 17 janvier 2023, sur le site officiel du RC Lens. Attention, il se peut qu'il faille un peu attendre. Les places à 10 euros sont toutes vendues, indiquait le site du RC Lens en fin de matinée. Restaient celles à 15 euros, puis jusqu'à 40 euros (avec des échelonnements intermédiaires). 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité