Football : 5 dates-clés pour comprendre la saison du RC Lens

Le Racing Club de Lens se classe 7e à l'issue du championnat de Ligue 1. Une saison pleine de rebondissements, où les Lensois se sont imposés comme les rivaux des grosses écuries du championnat.

© AFP

 

La découverte : RCL 1 - 0 PSG le 10/09/2020

On joue la deuxième journée de championnat. La soirée est particulière pour le peuple lensois. Le RCL retrouve l’élite après quatre années passées en Ligue 2. Le public lensois retrouve Bollaert après 9 ans sans match à domicile. Le contexte sanitaire gâche un peu la fête, mais 5 000 supporters sont tout de même répartis dans le stade. A la hauteur de l’enjeu, les ultras lensois déploient une banderole : “5 000 devant vous, toute une région sang et or derrière vous”. A peine promu, Lens reçoit le Paris Saint Germain, dernier finaliste de la Ligue des Champions et mastodonte de la Ligue 1. Une équipe de stars, mais décimée par la Covid, qui voit 7 joueurs forfaits à cause de l’épidémie. Malgré tout, Paris est largement favori. 

Tout bascule à la 57e minute. Une mauvaise relance du troisième gardien parisien dans l’axe. Ignatius Ganago intercepte, frappe, marque… et replace ainsi Lens sur la carte du football français. Le match de la révélation pour les “sangs et or”, qui rivaliseront dès lors avec les grosses écuries du championnat… quitte à viser une cinquième place, synonyme de qualification pour la Ligue Europa. 

 

 

La claque : la double confrontation contre le LOSC le 18 octobre (4-0) et le 7 mai (3-0) 

C’est une rivalité aussi vieille qu'elle est intense. Lens-Lille / Lille-Lens… une double confrontation qui compte parmi les affiches les plus chaudes du championnat. Et ce 111e derby du Nord a une saveur particulière. En ce début de saison, les deux équipes sont en concurrence directe. Celle qui s’impose prendrait la place de leader de la Ligue 1. Le match se joue au stade Pierre Mauroy, et les Dogues sont maîtres chez eux. Score final 4 à 0 pour le Losc, avec des buts des incontournables Yilmaz, Bamba, Ikoné et Yazici. 

Le but du Lillois Burak Yilmaz au match aller le 18 octobre 2020
Le but du Lillois Burak Yilmaz au match aller le 18 octobre 2020 © Denis Charlet, AFP

Six mois plus tard, les deux rivaux se retrouvent au stade Bollaert. Cette fois, l’enjeu est différent. Lille poursuit son rêve de champion. Lens pourrait jouer une coupe d’Europe. Dans les dernières longueurs du championnat, la victoire est primordiale pour les deux équipes. Pourtant, comme au match aller, les Dogues s’imposent largement. 3 buts à 0 pour le Losc avec un doublé du “roi Burak” dont un but magnifique, nommé par l’UNFP parmi les plus beaux buts de la saison. Deux confrontations et des statistiques catastrophiques pour le RCL : 7 buts encaissés, 0 but marqué, 3 cartons rouges… une claque.

 

 

La confirmation : ASM 0 - 3 RCL le 16/12/2020

Si Monaco termine troisième du championnat, les joueurs de la principauté ont laissé des plumes et des points à chacun de leurs matchs contre Lens cette saison. En ce mois de décembre, les Lensois se déplacent à Monaco avec l’envie d’accrocher la 5e place du championnat. Première minute de jeu, Sylla conclut un superbe mouvement du milieu de terrain lensois et soulage le peuple sang et or. Monaco obtient un carton rouge et ne parviendra jamais à inquiéter le Racing. Banza et Kakuta vont alourdir la marque pour Lens. Score final 3 à 0 et Lens s’impose définitivement dans le haut du classement.

Sylla a ouvert le score à la 36 ème... seconde. Le RC Lens s'est imposé 3 à 0 face à Monaco.
Sylla a ouvert le score à la 36 ème... seconde. Le RC Lens s'est imposé 3 à 0 face à Monaco. © Valery HACHE / AFP

 

 

La course à l'Europe : OM 0 - 1 RCL le 20/01/21

De retour de la trêve hivernale, Lens est installé à la 7e place du championnat avec 5 points de retard sur son adversaire du jour. Le Racing contre l’OM, c’est l’affiche qui oppose les deux clubs les plus populaires de France. D’habitude, c’est un spectacle en tribunes et sur le terrain. Mais cette fois, la Covid a vidé les tribunes. Et les joueurs ne donnent pas leur meilleur sur le terrain. Un match fermé, huits cartons jaunes et un seul but : une tête rageuse de Banza. Mais là encore, le plus important est ailleurs. Les Lensois montrent qu’ils savent s’imposer contre les grosses équipes. Plus encore, ils rattrapent l’OM au classement, un concurrent direct dans la course à l’Europe. Car à ce stade de la saison, les Lensois commencent à assumer leurs ambitions. Même si le club est promu, l’objectif est d’accrocher une 4e ou une 5e place, et de participer ainsi à une coupe d’Europe.

 

 

La désillusion : RCL 0 - 0 ASM le 23/05/21

Dernière journée de championnat, et le suspens est à son paroxysme. Si Lens gagne, l’équipe pourrait disputer la Ligue Europa la saison prochaine. Un scénario inespéré en début de saison. Face à Monaco, le match se ferme et les Lensois subissent. Sursaut d'orgueil en seconde mi-temps où Seko Fofana touche le poteau monégasque. Lens piétine, et rate de peu sa qualification européenne… c’est la désillusion. “Il y a forcément des regrets, quand on vit cette saison on veut amener le club et tout nos supporters à revivre l’Europe. Même si c’était pas un objectif au départ, ça l’est devenu. J’aurais tellement aimé, ça aurait été tellement beau.” décrit Franck Haise, l'entraîneur.

Pour autant, le Racing peut se satisfaire d’une belle saison. Rares sont les promus qui accèdent ainsi à la bataille pour l’Europe. Côté statistique, 15 victoires, 11 défaites et autant de nuls sur l’ensemble de la saison. Surtout, un Racing qui a fait vibrer les supporters jusqu’aux derniers sursauts du championnat. Après le match, Franck Haise décrit ainsi la saison de ses hommes : “Il y a de la déception mais dans quelques jours quand ils se retourneront sur ce qu’ils ont fait, il y a aura beaucoup plus de fierté que de déception.” 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport ligue 1